Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 01:25

Depuis qu'on est en Bolivie, voilà plus d'un mois, on est toujours émerveillé par les marchés. On y trouve de tout. Ce sont des lieux de vie, voire de spectacles : les femmes en tenue traditionelle, les commerçantes qui vous alpaguent et essayent de vous vendre un peu plus que ce dont vous avez besoin...

Petite balade dans les allées, où tous les sens sont mis en éveil!

Les produits frais
Tout d'abord, on y trouve des fruits : entre les bananes, les pommes, les kiwis, les oranges, les mandarines, les ananas, les fraises et les papayes, on a l'embarras du choix. Y'a également des fruits qu'on ne connaît pas, faudra qu'on les essaye. Et, en général, on n'est jamais déçu!

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Pour les légumes, le choix est aussi large : courges rondes, carottes, oignons, patates (15 000 sortes...), poivrons, piments, tomates, concombres, choux, salades, ail...

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Parfois, on trouve du fromage, qui ne ressemble pas aux "traditionnels" Goudas qu'on trouve un peu partout depuis le début de notre voyage. Ici, on parle de fromage frais, de vache ou de chèvre, qui a du goût. Et pour accompagner, comble de plaisir, on trouve également du pain, parfois de toutes sortes, et souvent en grandes quantités.

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Et on trouve de la viande. Mais c'est souvent un peu moins glamour : elle est en général étalé sur un comptoir en carelage, pas au frais évidemment, pas à l'abri des mouches... Avec notre culture de la propreté, de la norme ISO et du principe de précaution, on est sur nos gardes. Et pourtant, pour l'instant, nous n'avons eu aucun problème! On se met peut-être un peu trop de contraintes en France...

Les produits secs
Dans cette catégorie, on a les pâtes, le riz, le sucre, les fruits secs, les farines... Chaque produit est dans un grand sac et on est servi au poids, ce qui est très pratique pour nous qui voyageons à vélo, vu qu'on peut prendre uniquement ce dont on a besoin. Et c'est vrai que souvent on achetait pas de riz, parce que c'était vendu par paquet d'un kilo...

Entracte dominical - Au marché bolivien!

L'épicerie
Ici, on trouve à peu près tout le reste, enfin tout ce dont on a besoin pour nos repas pendant les étapes de vélo : gateaux, crackers, lait en poudre avoine, thon, pâté, sauce tomate, polenta, purée en flocons, huile... On pourrait également ajouter dans cette partie les feuilles de cocas, vendues dans des petits sacs et que beaucoup de gens mâchent à longueur de journée, pour travailler plus longtemps, pour rester éveillé au volant la nuit, pour mieux supporter l'altitude. Nous, on voit surtout que ça ravage la dentition au bout d'un moment...

Tout ce qui ne se mange pas
On citera en premiers le savon, les serviettes en papier et le papier toilette, parce que ce sont les seuls produits qu'on achète. Mais, il y a sinon à peu près tout : vêtements, chaussures, tissus, téléphones, batteries de cuisine, jouets... On a même vu des vélos, des perceuses, des costumes, des brouettes et des charrues en bois.

Au final, voila a quoi ressemble un plein de courses apres un petit tour au marche :

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Le marché surnaturel, des sorcières et de la bonne aventure
Là, on se sent vraiment décalé, ce n'est pas du tout notre culture : diseur de bonne aventure, lecture des cartes ou des feuilles de coca, offrandes à la Pachamama et foetus de lamas. Sisi, il faut en enterrer un sous sa maison en construction pour que ça apporte bonheur et prospérité à la famille. On n'a pas demandé comment ils se les procuraient. Âmes sensibles, évitez la photo suivante :

Entracte dominical - Au marché bolivien!

On a aussi vu un singe qui tirait un papier/voeu et une pâte miracle dans une brouette avec des varans et des serpents desséchés dedans... On aurait pu essayer, c'est peut-être bon pour les jambes!

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Tout ce qu'on vient de voir, on peut le trouver dans les marchés fixes, couverts, des grandes villes. Mais chaque ville et chaque village a son jour de marché, sa "feria", où l'offre peut être encore plus grande. On s'est retrouvé dans des marchés avec une partie pour les animaux : chats, chiens, pigeons, poules, lapins, mais aussi veaux, vaches, cochons, chevaux...

Entracte dominical - Au marché bolivien!Entracte dominical - Au marché bolivien!
Entracte dominical - Au marché bolivien!

Couleurs
Ce qui nous émerveille, ce sont les couleurs, comme celles des tissus du marché de Tarabuco, ou tout simplement les sacs d'épices, serrés les uns contre les autres.

Entracte dominical - Au marché bolivien!
Entracte dominical - Au marché bolivien!

Affluence
Le jour du marché, c'est l'affluence, les commerçants déchargent toute leur marchandises dans la rue, c'est à la fois chaotique et bien organisé. On fait avec les moyens du bord : un vrai stand ou simplement une bâche par terre.

On peut venir avec un camion entier de marchandises ou juste vendre les fruits et les légumes de son jardin. Les vendeurs ambulants proposent de tout : crayons, bracelets, bijoux, tranches d'ananas, jus de fruits...

Entracte dominical - Au marché bolivien!Entracte dominical - Au marché bolivien!

A table!
Ca, c'est l'autre spécialité du marché : on mange à toute heure et de tout! Les marchands tiennent leur stand en mangeant : un plat préparé, des fruits secs, des verres de gélatine avec de la crême fouettée, de la coca...

On profite des petits restaurants à tous les coins du marchés, du petit déjeuner quand on arrive tôt (beignet avec un verre de jus visqueux de maïs), des gâteaux à la crême, de salades de fruits avec glaces et yaourt, de jus de fruits frais, d'empanadas... Quand on se balade, difficile de résister à toutes ces odeurs!

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Les marchés fixes sont d'ailleurs pourvus en général d'un étage cantine ouvert le midi et parfois le soir, où on vous sert un repas simple et copieux pour moins de 2 euros : soupe de pâte, de cacahuète ou riz avec un peu de viande, puis plat principal de viande avec riz, pomme de terre et légumes frais. On finit ensuite vers les allées Fruits, pour se trouver un petit dessert...

Entracte dominical - Au marché bolivien!

Finalement, on aurait pu appeler cet article 'Entracte culinaire'...

De surprises en surprises
Nous avions été surpris de l'offre au marché de Tupiza, mais c'est à Uyuni que nous avons pris l'ampleur de la chose : en sortant de l'hotel un matin, les rues étaient remplies de stands de toutes sortes, la vie bouillonnait et nous avec. De même à Potosi, nous sommes tombés au hasard d'une balade sur le grand marché de 2 jours, on était subjugué par le choix de tous les produits. Mais c'est finalement dans la petite ville de Punata que nous avons découvert notre plus grand marché temporaire : en plus des produits traditionnels, il y avait la foire aux bestiaux, tous les gens venant des alentours pour vendre leur bétail. Enfin à Cochabamba (650 000 habitants...), nous nous sommes baladés dans notre marché fixe le plus grand, La Cancha, ce qui nous a rappelé le Mercado Cinco à Asuncion au Paraguay. Cette fois, le choix était encore plus large, on se perdait dans les allées du marché, mais on trouvait toujours quelque chose à manger pour continuer notre découverte...

On ferme!
Les marchés boliviens sont des vrais lieux de vie, d'échanges où l'on trouve de tout. On n'a trouvé qu'un seul vrai supermarché (à Sucre), mais on n'y a même pas mis les pieds, ayant entendu dire que c'était plus cher. Et les marchés boliviens ne sont pas prêts de mettre la clé sous la porte : dans de nombreuses villes, le marché est en rénovation afin d'offrir plus de places et plus de commodités, avec souvent l'étage cantine. Plutôt que de supprimer les petits commerces comme en France, la Bolivie encourage le commerce de proximité. La tradition se modernise, mais ne perd pas ses valeurs.

Franchement, avec tout ce qu'on a vu dans ces marchés depuis le début, on ne sait pas trop ce qu'on pourrait découvrir de plus à La Paz, à part peut-être plus de choix et des marchés plus grands. Mais sait-on jamais, peut-être complèterons-nous cet article après notre passage dans la capitale bolivienne!

D'ailleurs, aujourd'hui, c'est jour de marché à Caracollo, où nous faisons étape. Ca va être l'occasion de refaire le plein jusqu'à La Paz et de se prendre un bon petit déjeuner avant de reprendre la route!

Entracte dominical - Au marché bolivien!
Entracte dominical - Au marché bolivien!

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Bolivia
commenter cet article

commentaires

Nolive 18/10/2013 15:49

foetus de lamas => Complètement degueu !!!!
Ils sont fous ces boliviens ! ;-)

Roues Libres 22/10/2013 04:51

Non y en a des jolis avec des poils. tu veux qu on en envoie un a Marius??

Rom 06/10/2013 18:37

Bon! mais ça ne nous dit pas quel goût a la coca? ;-) ni si vous avez prévu de ramener un poney bolivien pour MA! ;-)

Roues Libres 09/10/2013 00:47

On aurait pu goûter la coca en Argentine, mais on a pas tenté... Puis encore une fois quand on voit les dents que ça donne...

Pas de poney ici, pas beaucoup de chevaux, on en a vu hier dans des camions ils étaient masqués. Ils ont des cagoules les poneys de MA? Non ici beaucoup de mules et des lamas, vous en voulez un dans votre jardin, ou un flamand rose?

Marie-Anne 06/10/2013 07:58

Mais oú sont les paupiettes du dimanche ? ;)

Roues Libres 09/10/2013 00:44

Bonne question... Pffiou j avais oublié que ça éxistait les paupiettes... Tu nous en feras, hein dis?

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate