Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 20:00
Le Puy - Mont Gerbier de Jonc # Samedi 6 juillet #
La journée a commencé par une balade au marché du Puy, puis après avoir remercié Sylvain pour son accueil, nous avons repris la route. Nous savions que nous voulions monter jusqu'au Gerbier de Jonc, mais au vu du dénivelé (Le Puy : 600m; Gerbier de Jonc : 1417m), nous n'avions défini aucun objectif pour la journée. Nous pouvions nous arrêter sur le chemin, et atteindre le sommet le lendemain.
La première étape s'est révélée frustrante : on a monté 100 mètres de dénivelé pour en redescendre 80... Ensuite, les choses sérieuses ont commencé. Nous avons grimpé en pente douce près de 350m de dénivelé sur 12 km. Sous le soleil, avec des températures douces, on arrive au Monastier, pile à l'heure pour manger! Après le resto et la visite de  la ville, on reprend la route pour la deuxième étape.
Cette fois, ça se corse un peu : la pente est un peu plus raide et le vent se lève, droit sur nous... Après une ascension jusqu'au plus haut village du massif central (Les Estables, 1367m), on profite d'une bière, on se repose un peu en se baladant dans le village, on complète les provisions avec le fromage de brebis local et on reprend la route pour la dernière étape.
La route suit en partie la crête des montagnes. On alterne donc les montées et les descentes, ce n'est pas encourageant psychologiquement... Finalement, on aperçoit le mont Gerbier de Jonc, les derniers kilomètres se font sans trop de difficulté, et on arrive au point culminant de la route :
Ete-2012- -Part-2 004
On recharge ensuite les batteries (fruits secs et bière), et comme le gérant du site nous  indique que la météo est incertaine pour le lendemain, on décide de grimper à pied au sommet (comme si on en n'avait pas eu assez...). Et on ne le regrette pas, la vue est magnifique! Au retour, on passe voir la source de la Loire : une arnaque! C'est une fontaine dans une entrée de boutique de souvenirs... Elle a moins la classe qu'à Saint-Nazaire! Mais symboliquement, on apprécie ce moment : il y a 2 ans, on découvrait le voyage à vélo sur les bords de Loire... La boucle est bouclée!
Ete-2012- -Part-2 006
Enfin, on se dirige vers notre lieu de bivouac qu'on avait repéré depuis le sommet, avant de passer une nuit a priori venteuse et orageuse... 
Chiffres: 49 km, vitesse moyenne 12,31, vitesse max 52,64, temps 4H 
 
Mont Gerbier de Jonc-Saint-Sernin # Dimanche 7 juillet # 
La nuit fut telle que que promise : orageuse, pluvieuse et venteuse. Mais nous étions à l'abri d'un petit bosquet et la tente répond parfaitement à nos espérances. Au réveil nous sommes dans la brume, on prend le petit déjeuner dans la tente. Une fois que tout est rangé dans les sacoches, le temps se découvre et le soleil sur le mont est splendide.
Nous faisons une halte à la ferme Bourlatier qui date du XVIIIe siècle, l'architecture, la charpente sont superbes. La guide nous dit d'aller voir une ferme abandonnée, avec une superbe étable voutée, qui se trouve à proximité. Sur le chemin on aperçoit un renard et Tétéf roule sur un serpent qui semble n'avoir rien senti..
Ete-2012- -Part-2 008
Cette étape est marquée par la descente, c'est agréable et rapide. Petite halte et pique-nique à la superbe cascade du Ray-Pic oú l'on peut admirer les colonnes de basalte. Enfin nous arrivons dans des petits villages, les premières cigales chantent, ça sent la figue et nous voici au bord de l'Ardèche, quelle descente!
Ete-2012- -Part-2 010
Après une glace et une bière dans Aubenas, endormie le dimanche, nous poursuivons jusqu'à Saint-Sernin, il fait chaud. Ce soir on dort dans un vrai lit, avec douche à la clef. Nous sommes hébergés chez Estelle et Guillaume, de jeunes mariés qui conjuguent les passions: Musique, son, électronique et vélo. Ils préparent une tournée musicale en tandem et en musique, si vous les croisez n'hésitez pas à aller les écouter : www.entendm.com. La soirée fut riche en échanges, on n'a même pas pris le temps de profiter de leur piscine...
Chiffres: 63,40 km, vitesse moyenne 21,57, vitesse max 54, 2h56, dénivellé -1200m . 
 
Saint-Sernin Ruoms # Lundi 8 juillet #
Sernière petite étape avant de rejoindre nos amis. On part assez tôt car il fait chaud. On visite les très beaux villages de Vogüe et de Balazuc le long de l'Ardèche. Nous arrivons au camping, on s'installe. Là c'est la "catastrophe", un tube en métal de la tente se casse, on arrive a réparer, mais bon on est assez véxé car elle a servi à peine pendant  une semaine et il faut qu'elle tienne pendant au moins un an en Amérique du Sud. On va voir si on peut changer la tente auprès du Vieux Campeur...
Ete-2012- -Part-2 012
Chiffres: 23,63 km, vitesse moyenne 19,94, vitesse max 45,38, temps 1H11 
 
Semaine de farniente en Ardèche 
 La semaine avec Sophie, Fabien et les enfants est tranquille et super sympa. Elle est rythmée entre la piscine, les baignades dans l'Ardèche, les apéros et les visites (Aven Marzal et sa "goutte d'eau", marché d'Aubenas, descente en canoë, feu d'artifice, vélo dans les défilés de Ruoms et jusqu'à Vallon Pont d'Arc...). Puis vient l'heure du retour, on part tôt pour rejoindre Montélimar et le TGV qui nous ramène à Paris, on s'accorde une petite pause à Alba la Romaine. Le circuit grimpe puis redescend vers le Rhône en grande partie sur la Nationale, mais comme on est dimanche, y'a pas trop de circulation...
Ete-2012- -Part-2 019
 
BILAN 
Ces deux semaines étaient en grande partie consacrée au test du matériel. Pour les vélos rien à redire, ils ont passé le cap des 500 premiers kilomètres sans dommages. Les sacoches sont toujours efficaces, il a juste fallu faire des réajustements pour que dans les descentes celles du devant ne se décrochent pas. Niveau vêtements nous avions le minimum, la popote est parfaite. Seul bémol la tente qui résiste à la pluie mais qui casse au montage. Quant aux cyclistes, ils sont heureux d'avoir franchis des petites montagnes et content de silloner les routes en vélos. La suites des aventures à vélo se poursuit dans 2 mois au Brésil!

Quelques chiffres des 2 semaines
530 km
30 heures de vélos 
Altitude la plus haute : 1417m 
Environ 7 litres de bières et 3 litres de rosé (aidé par Fabien) 
Moment gastronomique le plus apprécié : le bouchon Lyonnais, le moins : les abricots secs en trop grosse quantité, c'est déconseillé!
 
Et pour finir, voilà le dénivelé du parcours calculé sur www.bikeroutetoaster.com (on voit bien le Mont Gerbier de Jonc...):
Dénivelé 2012 Lyon - Puy - Ardèche - Montélimar  
 
Edit :  Après quelques heures de travail, voilà la vidéo montée avec les photos mais aussi les vidéos de la Gopro!
PS : oui, on sait, Paris, ce n'est pas Lyon... Question d'identité plutôt!
Repost 0
Published by Roues Libres - dans Voyages passés
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 19:36

 

Lyon - Yzeron #Lundi 2 juillet#

 

Les vacances, enfin! C'est parti pour silloner les routes, cette fois avec nos nouveaux vélos et le matériel. Après avoir quitté Paris et le soleil en prenant le TGV, nous sommes arrivés à la gare de Lyon St Exupéry, sous la pluie.

Une douzaine de kilomètres nous séparent du centre de Lyon. Malgré la pluie nous avançons et profitons de nos super k way! Nous apercevons enfin le crayon (tour de la Part Dieu pour ceux qui ne connaissent pas Lyon). Nous traversons le Rhône, et sur les quais j'aperçois la fac que j'ai quittée voilà 6 ans... Pour profitez à fond de la ville direction le "meilleur bouchon lyonnais", le Garet. C'est cochonnaille, quenelle et cuisses de grenouilles, de quoi largement satisfaire notre appétit. C'est peut-être pas le meilleur plat pour les cyclistes, mais ça fait honneur à la cuisine de la capitale des Gaules.

Ete-2012 0024

Pour digérer, on sillone les rues, le vieux Lyon et on s'attaque à la Fourvière, notre premier col...

La sortie de Lyon est un peu pénible, surtout celui qui nous klaxonne car on prend trop de place sur la route... Amis lecteurs, ne jamais nous faire ça vous pourriez le regretter... D'ailleurs le conducteur n'a pas dû comprendre ce qui lui arrivait... Nous avançons dans les Monts du Lyonnais, ça monte, ça monte et pour une première journée ça devient dur, tellement dur qu'on finit à pied ou presque pour monter jusqu'à Yzeron (728 m d'altitude). La ville tel un nid d'aigle domine la vallée et au loin Lyon. On dort dans le camping et nous profitons d'un bon plat de nouilles et du calme, puisque nous sommes 4 dans le camping.

Ete-2012 0034

Les chiffres : 50 km, 4h de vélos et 1000m de dénivellé en cumulé

 

Yzeron - Saint-Victor sur Loire # Mardi 3 Juillet #

 

La pemière nuit sous notre tente s'est bien passée. Le réveil en haut des colines nous fait apprécier finalement le dénivelé de la veille. Déjà Lyon apparaît au loin, dominé par la Fourvière. La route se révèle bucolique, entre les bosquets, les vaches et les petits villages perchés. On a même eu droit à une super descente sur une voie verte.

Ete-2012 0067

Pause et repas à Saint-Symporien dans une pizzeria. Puis grosse montée jusqu'à Fontanès et déjà on aperçoit Saint-Etienne. On prend le temps de visiter la ville et on tente en vain de publier notre article sur le blog, pour l'insant c'est pas si évident. Dans le même esprit, il n'y a pas de camping dans la ville, il nous faut pacourir une dizaine de kilomètres pour rejoindre la Loire au lac de Grangent. On profite de la plage, du coucher du soleil et du calme apparent des gorges de la Loire.

Ete-2012 0073

Chiffres: 70.62km, vitesse moyenne 17,82, vitesse max 52,64, temps 3H57

 

Saint-Victor-Sur-Loire - Retournac #Mercredi 4 Juillet#

La nuit a été mouvementée : on s'est installé sur le bord du lac, à la base nautique, lieu fréquenté le soir par la jeunesse stéphanoise... Il nous a fallu un peu de temps pour nous endormir. Et au milieu de la nuit (ou peut-être le matin) 2 corbeaux ont fait un concours de chant près de notre tente!

Ete-2012 0075

Le reveil est quand même sympa avec le lac et le lever de soleil. Ensuite, nous nous réveillons complètement grâce à l'ascencion en vélo vers Saint-Victor. Après une visite rapide du village, nous continuons à monter. Ce n'est pas la partie la plus agréable : on avait fait le même chemin en descente la veille...

Ete-2012 0088

Sur le chemin, on change notre itinéraire, on passe finalement à Firminy pour visiter le site du Corbusier, un ensemble immense composé d'un centre culturel, d'un stade, d'une église, d'une piscine et d'une "unité" d'habitation (immeuble sur pilotis de 20 étages...).

Ensuite, on rejoint de nouveau La Loire, au niveau des gorges. Effectivement, le fleuve est encaissé entre les "montagnes", on enchaîne les côtes et les pentes, c'est sportif, mais les villages traversés sont magnifiques, en particulier Aurec sur Loire.

Enfin, nous entamons la dernière difficulté de la journée, une très longue montée sous un ciel menaçant. Après l'effort, le réconfort : une courte descente, très raide (en tout cas pour nous), à ne pas prendre dans l'autre sens..

On arrive finalement dans un camping municipal, encore fermé, mais avec des douches chaudes! Après avoir installé la tente et préparé le repas, la pluie arrive. Et pendant la nuit, l'orage : les éclairs illuminent la tente, la pluie est forte, mais le gros de l'orage passe au loin.

Ete-2012 0103

Chiffres: 60km, vitesse moyenne 17,13, vitesse max 52,64, temps 3H40


Retournac - Le Puy #Jeudi 5 juillet#

Nous nous réveillons au sec après la nuit d'orage. Le matin, il pleut encore, nous petit-déjeunons à l'intérieur. On aura pu rester au sec tout au long de cet épisode pluvieux : le test de la tente est réussi! On est confiant pour les mois qui viennent...

Ete-2012 0112

On reprend ensuite la route, sur les bords de Loire. On traverse le joli village de Chamalières, qui a conservé son église du Moyen Âge et ses rues anciennes. Ensuite, on trace la route, on aperçoit des tours et des chateaux perchés sur les rochers. Au croisement d'une route, on décide de bifurquer vers Roche en Reigner : 6 km de côte à 5%. Heureusement, on a laissé les sacoches en bas, planqués sur le bas côté. Les vélos étaient plus légers, et on a retrouvé les sacoches sans problème au retour! Au sommet, à Roche en Reigner, on profite de la vue sous le soleil, on aperçoit au loin le Mont Gerbier de Jonc, qu'on espère découvrir de près d'ici quelques jours!

 Ete-2012 0122

On redescent en moins de 15 min ce qu'on avait mis 1 heure à monter... On continue notre parcours, avec une pause café à Vorey. Ensuite on s'arrète au chateau de Lavoute, propriété des ducs de Polignac, illustre famille qui a possédé l'hotel du Crillon à Paris, des vignes de Champagne...

Enfin, on arrive au Puy en Velay, sous une pluie soutenue. Mais cette fois, pas de camping, on se fait héberger chez Sylvain, contacté via Warmshower. Il a prévu de partir l'année prochaine de Grenoble pour aller jusqu'au Kazakhstan avec son vélo couché en partie motorisé avec un panneau solaire... Une longue aventure en perspective! Son blog est ici.

On peut se reposer et profiter d'un canapé lit moelleux... On ressent bien dans les jambes les 4 jours de vélos non stop!!

Chiffres: 50km, vitesse moyenne 16,60, vitesse max 48,50, temps 3H

 

Viste du Puy en Velay #Vendredi 6 juillet#

Journée off, sans vélo, à pied dans le centre ancien du Puy. La visite en images :

Ete-2012 0138Ete-2012 0139Ete-2012 0146Ete-2012 0150

 

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Voyages passés
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 10:54
018 St Clouc '11Depuis que nous sommes à Paris nous avons eu de nombreuses occasions de partir faire de petites escapades et ça avant même d'envisager le cyclotourisme. D'ailleurs pour l'anecdote, le premier travail de Tétéf, c'était de livrer des programmes pour un théâtre à Paris et en proche banlieue, et ça, en vélo. " C'était mon premier travail après avoir terminé mes études. C'était assez diffcile, car j'étais chargé et surtout je pouvais faire jusqu'à 50 km par jour". Quand on voit les kilomètres que nous avons faits depuis, ça peut faire sourire.
Mais découvrir Paris en vélo c'est prendre le temps de découvrir de charmants petits coins et surtout de profiter de ses nombreux monuments. Il y a tellement de choses à voir. Le must reste le dimanche lorsque les quais sont libérés des voitures pour profiter des quais de Seine.
Outre les promenades dans le bois de Vincennes, nous avons donc découvert de nombreux coins en région parisienne. Cet article vous permettra peut-être d'avoir envie de les dénicher. L'une des difficultés pourrait être la forte concentration de voitures, mais beaucoup de lieux sont aménagés. Et un des avantages certains de la région, c'est le réseau de transports qui peut également nous permettre d'aller jusqu'en Normandie ou en Champagne. Bien souvent nous avons mis les vélos dans le train soit pour partir soit pour revenir. En plus c'est gratuit!
 
Voici une pas si petite liste :
 
- Les bords de Marne
Parfois il ne faut pas aller bien loin pour découvrir de beaux coins. Plusieurs fois nous avons traversé le bois de Vincennes pour profiter des bords de Marne. En fonction du temps, du monde se baladait, nous faisions des périples différents, plus ou moins grands. Parmis les curiosités : le château de Champs sur Marne, les guinguettes, la ville de Noisiel et les villégiatures.
 
- Sceaux et la coulée verte
Nous ne connaissions pas ce coin là. L'idée était de suivre une voie verte. Mais quel enchantement de sortir tout doucement de la capitale puis de découvrir le château de Seaux et son magnifique parc.
 
- Balades en sud Essonne
Plusieurs fois pour aller rendre visite à Alice, Jérôme et à présent Julie, nous avons pris le RER C, puis nous en avons profité pour faire du vélo le long de l'Orge, vers Dourdan, mais aussi Chamarande. Bref la campagee à quelques minutes de Paris!
022 Breuillet 91
 
- Le canal de l'Ourq, Saint-Denis
La Seine-Saint-Denis offre de beaux lieux de balades au fil de l'eau, notamment avec le canal de l'Ourq au départ de la Vilette. En plus avec Saint-Denis, son stade de France et sa basilique on peut voir de hauts lieux de l'histoire.
 003 Stade de France '09
 
- Chantilly
Avec son magnigfique château, ses jardins et ses dadas, c'est pas une ville d'art et d'histoire pour rien! On a particulièrement apprécié de traverser la forêt et de pique-niquer au bord de l'étang.
027 Chantilly '11
 
- Sur les traces des impressionnistes en vélo
Nos promenades nous ont souvent conduits au bord de l'eau, en quelque sorte nous empruntons les mêmes chemins que ceux sillonnés par les grands peintres, tels que Monet, Renoir, Cézanne, Pissarro... Pour retrouver leurs coins de prédilections nous vous conseillons les bords de Seine, le long de ses boucles de beaux sites à voir : Boulogne-Billancourt, Saint-Cloud et son parc, Malmaison, Chatou, Sartrouville et dominant la vallée, Saint-Germain en Laye.
Bien entendu, je ne peux oublier Pontoise, pas facile de faire du vélo dans le vieux centre plutôt escarpé, mais la ville est superbe et réserve beaucoup de surprises. De là, on peut parcourir les bords de l'Oise en passant par Auvers sur Oise jusqu'à L'isle Adam. Bon c'est pas aussi bien aménagé que d'autres parcours en Île-de-France mais c'est agréable.
 009 Bords de Seine '11

- Week-end en Champagne
En octobre 2011, il faisait encore beau, les températures étaient encore clémentes, nous avons pris le TER jusqu'à Château-Thierry et nous avons sillonné une partie de la vallée de la Marne de Château-Thierry à Epernay, en passant par Dormans. Après un camping sauvage magnifique et un peu frisquet dans les vignes nous avons visité les caves de Champagne, pas mal comme petit déj! Bref de beaux paysages mais des lieux aussi chargés d'histoire, avec notamment la bataille de la Marne.
043 Champagne '11
 
Enfin, un film de quelques minutes avec les photos de nos escapades :
 
Pour vous aider :
- Carte gratuite éditée par la Région (lien)
- Mettre son vélo dans le train (lien
Repost 0
Published by Roues Libres - dans Voyages passés
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:21

Normalement, ce blog a pour sujet principal le vélo. Or, pendant nos 2 semaines de vacances aux Etats-Unis, nous avons loué une voiture afin de découvrir la Californie et les grands Parcs de l'Utah et de l'Arizona en passant par Las Vegas. Soit, 5000 kilomètres en 2 semaines. Trop pour nos futurs vélos...

 

image028

5000 km, ça use... 

 

En revanche, nous avons profité de ces vacances pour utiliser au maximum 2 réseaux d'hébergement qui nous seront précieux pendant notre voyage en Amérique du Sud : Warmshower et Couchsurfing. Nous avons ainsi pu être hébergés chez 4 personnes différentes à San Francisco, Las Vegas et Los Angeles.

 

Warmshowers : il s'agit d'un site d'hébergement entre cyclo-randonneurs. L'interface n'est pas forcémenent très conviviale, l'offre d'hébergement n'est pas énorme et pourtant, aux Etats-Unis, ce site nous a permis de trouver 3 des 4 personnes qui nous ont hébergés là-bas : Tom, Mike et Mai Yan. Et surtout, parmi ces 3 personnes, 2 ont prévu de faire un voyage à vélo en Amérique du Sud (ça rapproche ces choses-là...). On a pu discuter de nos projets respectifs, de la préparation, du trajet, des difficultés supposées et des motivations pour un tel voyage. Comparés à nos hôtes, nous sommes pour l'instant des petits joueurs : ils ont globalement traversé les Etats-Unis à vélo, soit plusieurs milliers de kilomètres...

 

Couchsurfing : il s'agit également d'un site pour mettre en relation les voyageurs avec des personnes offrant un hébergement. Ce site s'apparente plus à un réseau social puisqu'il nécessite de créer un profil très complet et met l'accent sur les commentaires/avis des personnes qui vout ont hébergés ou que vous avez hébergés. Grâce à ce site, nous avons pu rencontrer Kevin qui nous a fait découvrir certains quartiers de San Francisco, nous a présenté ses amis au resto... Une vrai immersion dans la vie de San Francisco!

 

Le fait de rencontrer des gens aussi ouverts et sympas nous rend confiants sur les possibilités d'hébergement chez des personnes que nous ne connaissons pas a priori, excepté sur leurs profils Warmshower ou CouchSurfing.

 

En prime, voilà quelques photos de nos hôtes (note pour plus tard : il faudra tous les prendre en photos!) :

 

image046

Mike à Las Vegas --> Son blog est ici

 

 055 Mai-Yan and Nick - Merci pour le bel accueil!

Mai-Yan et Nick à Los Angeles --> Le site (pas un blog...) de Mai-Yan est ici  

 

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Voyages passés
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 16:31
 
1101 km entre deux capitales!
 
Voici la description de notre troisième grand voyage à vélo.
 
Après avoir pris le train de nuit, nous débarquons le matin dans la capitale allemande. Il pleut, mais de belles éclaircies annoncent un séjour sublime!
 
A Berlin nous découvrons le couchsurfing, c'est fantastique, une chambre chez l'habitant et ça permet de rencontrer des gens super sympas! Berlin a été pensée pour les cyclistes, entre les pistes, les parkings à vélos et les nombreux ateliers de réparation! Nous y faisons plus de 100 km en 4 jours.
 
Ensuite nous entamons notre remontée vers la Baltique et Rostock. La première nuit se passe en pleine forêt, à part les nuages de moustiques, c'est un silence profond qui nous dérangerait presque pour dormir! Nous enchainons les étapes avec notamment un passage de quelques jours dans le parc national du Müritz, entourés de lacs et forêts. Bref quel changement après la ville!
 
Après notre visite de Rostock et notre rencontre avec Netti (notre logeuse là-bas), il est temps de traverser la Baltique en ferry et de se rendre au Danemark.

Nouveau pays, nouvelle culture. Le temps n'est pas exceptionnel, notre pire ennemi c'est le vent, on a vraiment l'impression de ne plus avancer... Mais malgré cela, les paysages sont magnifiques, beaucoup plus ouverts qu'en Allemagne (moins de forêt, plus de champs), puis la mer qu'on suit régulièrement. Nous avons adoré l'île de MØN et ses falaises blanches, les petites églises avec des fresques.

Enfin après 1000 kilomètres nous arrivons à Copenhague, ville pleine d'histoire, à taille humaine et surtout le paradis des cyclistes, avec les pistes plus larges que certaines routes en France! Retour en train de nuit vers Paris avec des images pleins la tête et des envies d'aller encore plus loin en vélo ...
 
Voici quelques photos :
 
 image003Berlin
 
image025Premier camping !
 
image036 
Lac d'Userin
 
image046 
Le 500e kilomètre
 
image073MØN - Danemark
 
image083Le 1000e kilomètre
 
image090Quelques vélos à Copenhague
 
Et pour terminer, voilà un montage de nos 3 semaines de voyages:
                
                     
Les points positifs:
  • La gastronomie (En allemagne, parce que à part les tartines Danoises...)
  • La bière !
  • Les paysages
  • Les capitales
  • Les gens super sympas
  • Les boutiques, les pistes pour les vélos
 
Les points négatifs:
  • Le camping inondé
  • Le vent
  • Les moustiques
  • Pas de guide en langue autre que l'allemand (merci les cours au collège...)
 
Notre trajet :
 
image094 
 
Pour vous aider:
 
Guide (en allemand!) :  Radfernweg Berlin-Kopenhagen
Repost 0
Published by TTF et Bibou - dans Voyages passés
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 22:08
    B-T20113  Environ 700km : Bordeaux - Agen - Villeneuve sur Lot - Moissac - Montauban - Toulouse
      C'est notre deuxième voyage en vélo, nous sommes un peu plus expérimentés cette fois, on abandonne la remorque ! Nous avons donc pris le TGV direction Bordeaux. Arrivés à Bordeaux on ne prend pas le temps de visiter la ville, on enfourche nos vélos direction les vignes et les coteaux! L'étape sera longue, mais les paysages sympathiques et surtout un temps magnifique!  
 Ce voyage fut ponctué de nombreux et beaux villages, le temps fut très beau, malgré un orage mémorable à Cadillac! Suivre la Garonne est très agréable, le chemin de halage est aménagé quasiment sur tout le parcours. Nous avons multiplié les visites et surtout les arrêts gastronomiques (Ben quoi faut bien prendre des forces)!
 
Voici un petit aperçu des merveilles que nous avons vues:
B-T20119 
 Budos (un petit air d'Ecosse?)
 
B-T201116 
 Nérac
 
B-T201130 
Auvillar
 
B-T201132 
 Moissac
 
B-T201137 
Montauban
 
B-T201139 
  Toulouse
 
Nous avons pris le temps de visiter Toulouse que nous ne connaissions pas! Superbe ville et l'ocassion de profiter de Guillaume, Maëlle et Rébecca. Bien sûr des monuments magnifiques, une ville foisonnante et un cassoulet mémorable!  
Voilà un montage de quelques minutes sur nos 2 semaines de vacances : 
Les plus de ce périple :
- La tranquillité du parcours
- La diversité des payages et des villes
- La gastronomie et le vin
- L'aménagement pour les cyclistes
- Les cerisiers sur les chemins
- La visite privée d'une église
 
Les moins du voyage :
- Un gros lourd au camping de Villeneuve sur Lot
- Les campings pas tous ouverts à cette saison
- Des cerisiers pas toujours accessibles
 
Pour nous aider et vraiment pratique :
 
Guide n°2 - Bordeaux-Toulouse à vélo en Gironde et le long du canal de Garonne par J. Savary et M. Nilly
  
Notre trajet :
 
 Trajet-copie-1 
Repost 0
Published by TTF et Bibou - dans Voyages passés
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 14:39
Notre premier périple en vélo !
 
Nous sommes partis depuis chez nous, après avoir traversé le bois de Vincennes, nous suivons la Seine. Ce voyage sera marqué par l'eau, les canaux et les rivières : La Seine, le Loing et la Loire.
 
Nous ne savons plus vraiment pourquoi et comment nous est venu cette idée de partir de chez nous avec nos propres vélos. Mais une chose est sûre ça nous a tout de suite plu. Prendre le temps de découvrir des paysages, aller à la rencontre des gens, bref tout le contraire de la vie à Paris!
 
Pour l'équipement c'était assez simple : deux sacoches et une charette prêtée par Sophie et Fabien, à l'intérieur pas d'enfants mais nos bagages!
 
Ce voyage a été marqué par deux temps distincts, la sortie de Paris puis l'arrivée à Moret sur Loing, première étape de 90km, c'est rude pour une première,mais formateur. En fait dès les 100 premiers mètres Jérôme s'est rendu compte que la charette c'était pas le top, puisqu'elle appuie énormément sur la roue arrière. Mais en tout cas c'était calme, au fil de l'eau et nous avons croisé de nombreux animaux : hérons, biches, ...
 
Côté visites,des monuments phares: Château de Fontainebleau, Abbaye de St Benoit sur Loire, Sancerre, une centrale nucléaire (où on nous a pris pour des militants écolos...), Pont canal de Briare et Nevers.
 
Au cours des étapes nous avons croisé d'autres cyclistes, des Québéquois notamment qui se rendaient jusqu'à Vienne. On les a pris pour des fous ^^! Des familles en vélos. Il faut dire qu'une fois arrivés sur les bords de Loire, la piste est très bien balisée et nous en avons profité pour visiter plus largement les abords et sortir du trajet. Bref un beau voyage de 688km en 2 semaines et demi, avec un retour en train en 2h30...
 
Voici quelques photos :
image005Moret sur Loing
 
image024Briare
 
image023Lumières sur la Loire
 
image033Vignes à Sancerre
 
image052Nous à vélo en sanglier !
 
Voilà un montage de quelques minutes sur nos 3 semaines de vacances!
       
Les points positifs:
  • La gastronomie (notamment le restaurant à Châteauneuf/Loire)
  • Les monuments
  • La piste
  • La lumière au bord de la Loire
  • C'était la première fois ;°)
 
Les points négatifs:
  • Le camping à Sancerre (attrappe touriste, ne pas y aller : ...)
  • La charette
  • Pas assez de temps pour pouvoir poursuivre jusqu'à la mer Noire...
 
Pour vous aider :
 
Guide "L'intégrale de La Loire à Vélo de Nevers à la mer", complet et très bien fait!
Site : http://http://www.loireavelo.fr//
 
Notre périple :
trajet-loire-a-velo.JPG
 
Repost 0
Published by TTF & Bibou - dans Voyages passés
commenter cet article

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate