Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 12:25

Nous y voilà, enfin sur la côte. Nous sommes tellement heureux de retrouver l'océan après 4 mois. Nous nous attendions à des plages bondées, surchargées, mais à la Coronilla, il n'en est rien! L'été, c'est vide. Enfin, on fait tout de même des rencontres inattendues... des tortues! Par hasard nous visitons le centre de soin (http://www.karumbe.org/) qui récupère les tortues blessées ou échouées et les soignent. Dès qu'elles sont en pleine santé comme Youri, ils les relachent le soir. Nous avons pu y assister, ce fut un très beau moment, accompagné en plus d'une danse et d'une chanson par les spectateurs.

rps20130121 214705

 

Le soir on dégote un endroit magnifique dans les dunes à quelques mètres de la mer. Bon y'avait quand même des plantes pour nous piquer les pieds mais c'était idéal pour passer une nuit et surtout voir le soleil se lever sur l'Atlantique sud.

rps20130121 214910

 

Bibou en profite pour se balader en vélo sur la plage et croise un bloc de métal rouillé sur le sable. On apprendra plus tard qu'il s'agit des restes du Porteña, un bateau a vapeur faisant la liaison Montevideo-Buenos Aires, 'piratè' par des revolutionnaires et échoué sur la côte en 1873!

rps20130121 215044

 

Poursuivant notre route, nous voulions visiter le fort Santa Teresa, mais le lundi les gens du patrimoine n'aiment pas trop bosser. Faute de pouvoir le visiter, on reste à proximité dans un camping gigantesque qui s'étale sur 10 km le long de la plage et le tout abrité sous une fôret. A noter que ce camping est géré par des militaires. Cette journée de repos, nous la consacrons à la lessive, à l'entretien des vélos (d'ailleurs bibou a crevé 1 fois, du sable il paraît...), à la baignade même si y'a de grosses vagues et qu'au début elle est froide... Le soir, nous faisons comme la majorité des campeurs, nous allons ramasser du bois dans la forêt et nous faisons griller de beaux morceaux de boeuf, accompagnés d'un excellent vin rouge argentin. Quel délice!

rps20130121 215411

 

Le lendemain nous allons visiter Punta del Diablo, charmante petite station balnéaire avec ses maisons en bois, ses toits de chaume et ses bateaux de pêcheurs.

rps20130121 215703

 

Le lieu est un peu plus touristique, donc comme tout le monde, on se fait avoir en allant dans un resto où pour beaucoup de pesos y'a rien dans l'assiette. On aurait dû s'en douter, le resto s'appelle le zéro stress... Mais rassurez-vous, nous nous sommes rattrapés le soir avec un nouveau barbecue au camping.

rps20130121 215855

 

Lors de cette étape maritime, nous découvrons un lieu magnifique et préservé: Cabo Polonio. Des dunes gigantesques face à l'océan, un petit village sans voiture (les touristes y accèdent en bus 4x4), un grand phare et des petites cabanes. Pour y parvenir, c'est tout de même l'expédition. Comme nous ne voulons pas payer le bus, nous y allons à pied depuis le village de Valizas. Imaginez-nous traversant une embouchure de rivère, avec de l'eau jusqu'au torse tout en essayant de garder au sec nos sacs et chaussures. Ensuite il faut marcher 7 kilomètres dans les dunes et en bord de mer pour accèder au cap.

rps20130121 215941

 

Mais vraiment c'est un lieu superbe. En plus il y a une colonie de lions de mer qui fait la sieste sur les rochers. Au cours de l'hiver (entre juillet et novembre), on peut aussi apercevoir des baleines, mais nous n'avons pas cette chance.

rps20130121 220218

 

En fait cette partie de la côte uruguayenne alterne cap rocheux, plages et dunes. De nombreux bateaux se sont échoués au cours des siècles, ceci explique aussi la présence de tous ces phares.

rps20130121 220309

 

Le retour de nuit fut un peu plus rapide, nous voulions traverser l'embouchure avant que la marée ne soit trop haute. Mais voir le coucher de soleil dans les dunes, c'était magique.

rps20130121 220731

 

La journée fut bien remplie, la matin, on faisait 70 km de vélo et l'après-midi 16 km de rando pour accèder au site. Nous pensions que nous ne dormirions pas bien au camping avec les tentes les unes sur les autres, mais finalement la fatigue aidant, ça a été.

rps20130121 220942

 

Le lendemain nous prenons la photo des 7000 kilomètres sur la plage! Un jalon de plus dans notre périple...

rps20130121 221140

 

Nous traversons les villes de La Pedrera et La Paloma. Elles sont bien moins préservées, il commence à y avoir plus de touristes et c'est plus bétonné. Le soir nous bivouaquons dans un champ suite au refus d'un fermier.

 

Poursuivant notre route, nous débarquons un midi dans le St Trop uruguayen: José Ignacio. Boutiques de luxes, galleries d'art, grosses bagnoles. Cela ne nous empêche en rien de pique-niquer avec nos saucisses et notre riz à l'ombre du phare et de faire la sieste sur le sable.

 

L'après-midi nous longeons la côte entre la plage et la lagune. C'est tellement beau que les riches argentins et d'autres se font construire de superbes villas. Malheureusement dans quelques années y'aura plus grand chose de sauvage dans ce coin. D'ailleurs il y a une campagne pour l'arrêt du bétonage de la côte (http://movusuruguay.org/?page_id=80).

 

De loin nous apercevons Punta del Este, sorte de Las Vegas/Deauville d'ici. Il paraît que c'est une étape incontournable pour les très nombreux touristes argentins et pour la jet set internationale. Même si nous n'en faisons pas encore partis (sait-on jamais?), nous nous rendons chez Michelin (Ici on prononce 'Micheline').

rps20130121 221826

 

Oui oui il s'agit bien du Bibendum fabriquant de pneu auvergnat. En fait dans cet atelier travaillent Federico (Fédé) et Rafael (Chiléno) qui nous hébergent pour 2 soirs. Ils vivent sur un terrain à Maldonado, juste à côté de Punta del Este. Fédé y a construit sa maison, bon il reste à raccorder l'eau et l'électricité, mais pour nous elle est superbe, vraiment ingénieuse. Le premier soir nous partageons de nombreuses bières et 2 bouteilles de vin autour d'un feu. Oui, on ne vous a pas dit, mais ici on ne vend pas des glaces au coin de la rue, mais des bûches pour le barbecue. C'est vrai qu'il fait plus frais maintenant mais surtout le barbec est une institution.

rps20130121 221951

 

Le lendemain nous visitons Maldonado et Punta del Este. Maldonado est une bonne surprise avec un joli centre ville et des batiments coloniaux préservés. Nous profitons même d'un musée et d'un resto avant de descendre vers Punta del Este. Certes il y a de belles plages, mais les gros immeubles moches en front de mer c'est pas trop notre truc. En plus il y a beaucoup, beaucoup de mondes. Les gens sont sur la plage mais pas dans l'eau (trop de vagues côté Atlantique).

rps20130121 221739

 

Punta del Este marque la limite entre l'estuaire du Rio de la Plata et l'océan. C'est drôle pour nous de se dire que nous voyons l'estuaire des eaux du Parana, du Paraguay, de l'Uruguay mais aussi du Tacuary, bref toutes ces rivières que nous avons longées, traversées depuis plus de 3000 km.

 

Au port de Punta, on fait meme une nouvelle rencontre (de pres) :

 

 

 

Pourtant la pointe pourrait être mignonne, mais entre les paquebots Costa (pas échoués) et les casinos, Punta del Este n'est pas faite pour nous. Nous ne regrettons pas d'avoir découvert la côte sauvage les premiers jours. Le soir nous préparons un repas pour remercier nos hôtes et amis. Au menu poulet mariné au citron au barbec, pommes de terres sautés, légumes grillés et crumble. Un succès comme toujours! Pendant le repas un groupe de percussioniste 'candombé' du quartier passe dans la rue, le carnaval avant l'heure.

 

 

 

Nous terminons la soirée dans un bar/maison avec un concert génial du groupe La Smala. Ils sont vraiment à découvrir! (http://www.youtube.com/watch?v=AVL6LK9hnHk)

 

Bref, nous nous sommes couchés à 2 h du mat', le réveil est un peu difficile à 8h15 pour reprendre la route... On dit au revoir à Fédé, mais pas au Chileno puisqu'il nous accompagne en vélo sur une trentaine de kilomètres. Oui Rafael aussi fait un peu de cyclotourisme, il nous emmène encore chez "Micheline" pour qu'on puisse prendre la pause avec Bibendum! Diabolo a même eu le droit à son autocollant.

rps20130121 223006

 

C'est marrant de pédaler à 3, ça nous change et Rafael est un sacré personnage! Tout le monde l'appelle le Chileno car, vous l'aurez compris, il est chilien. C'est dingue, ce pays nous semble encore tellement loin, mais d'avoir discuté des choses à voir et des routes avec lui on se dit que d'ici quelques mois on y sera.

 

Nous longeons la côte, qui est plutôt belle et on se fait un bon resto de poisson à Piriapolis.

rps20130121 223236

 

Le soir on galère un peu pour trouver un bivouac mais finalement on dort en haut des dunes avec un magnifique coucher de soleil.

rps20130121 223326

 

Ces quelques jours au bord de la mer furent pour nous de belles vacances au sein même du voyage! Bon nous avions un vent de côté assez désagréable tout au long de notre descente vers Punta del Este, mais comme il venait de l'est il nous a bien poussé sur la fin du parcours.

 

A présent, nous voilà à Montevideo où nous allons passer quelques jours avant de nous rendre à Colonia del Sacramento, dernière ville de notre parcours uruguyen.

L album complet est disponible au lien suivant :

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Uruguay
commenter cet article

commentaires

Nolive 13 24/01/2013 16:09


@ TTF et BIBOU : Con d'échalotte on a bu un MALBEC en apéro à Noel !! Ils ont bien aimé dans la famille ! Comme quoi dans le sud on n'est pas si chauvin ! Bon ils ont qd meme dit que le vin
francais est meilleur :-))


PS : c'est cool depuis que vous etes de retour à la civilisation on a meme des commentaires à nos commentaires !


:-)


Bises et continuez à nous faire partager votre périple !

Roues Libres 24/01/2013 13:16


Bonjour,


 


Pour repondre a certaines questions :


@ Naelle : Oui Bibou commence et parle maintenant l espagnol, il tient des conversations et les gens le comprennent! Il lit meme un livre en espagnol!


 


@ Oliv : Con d`ail, bien sur que c etait du MALBEC, excellent vin rouge, gardes en dans ta cave pour notre retour!


 


@ Stephoroo : Nous avons ete verifier nos references Tolkiennienne, effectivement faut pas confondre les deux, mais bon l Uruguay reste un peu la terre du milieu entre le Geant Bresilien et le
Geant Argentin. On a vu plein de Hobbits sur la plage...


Sinon le Chileno est beaucoup moins charge car il partait juste pour la nuit, le lendemain il retournait bosser chez Micheline...


@ Anne et Alice : oui oui on a vu la neige en france, ca nous fait bizarre, depuis juin dernier on a pas quitte l ete.


 


Merci pour vos commentaires!


Bises

Naëlle 24/01/2013 09:34


ahlala, ça donne envie de partir tout ça... Dis Jérôme, tu parles espagnol maintenant?


Bisous et continuez à nous faire voyager par procuration por favor.


 

K-ro 23/01/2013 21:26


waou, ça donne trop envie de partir en vacances au soleil...


Le poulet mariné au citron, que de souvenir... ça ne peut que toujours être un succès!


Félicitations pour les 7000 !


Pleins de bisous.

Pétronille 23/01/2013 17:02


On adore la photo des 7000 ... déjà!


Ici on fait les mêmes avec les semaines de Wallerand : 7 aujourd'hui...déjà!


Gros bisous à vous 2!

Nolive 13 23/01/2013 14:40


Idéal !!!


Puteborgne on était à Buenos Aires on a hésité à aller en Uruguay ... On n'y est pas allé ! Quel dommage ca à l'air superbe !


Remarque les photos me rappellent un peu la péninsule valdes ... Vous nous direz qd vous y serez !!!!


Concernant les BBQ avec la viande locale et le rouge (du MALBEC ?) j'en salive à distance !!!!


Profitez !


Bises


Nolive

AJ Family 23/01/2013 13:02


un peu de plage et de soleil .. ca fait toujours du bien :)


bravo pour les 7000 qd même ...et vivement les prochains, et la découverte de nouveaux horizons (encore !)


NB: Julie a testé la luge à la tuilerie avant la grande descente à Champagny la semaine prochaine

Stephane 23/01/2013 11:30


Quel pied !! bravo et merci pour toutes ces images , tout est là ! l'essentiel , la simplicité , voir le temps défiler à la vitesse normal , remplissez vous de chaques moments , images,
situations insolites , faites des "pause " et des "sauvegarde"s dans vos têtes de tout ce que vous voyez , de ces moments précieux , car la vie fini par nous rattraper , j'ai 44 ans 3 enfants et
je continu bien que je ne roule pas sur l'or à économiser chaque année pour  voyager 2 ou 3 fois par ans , pour ouvrir l'esprit à mes enfants et à continuer d'ouvrir le mien, je voyage à
travers vous devant mon PC ...Merci!


"Voyager, c’est naître et mourir à chaque instant. (Victor
Hugo)"





 


 

Marie-Laure 23/01/2013 11:01


Bravo et encore bravo, les 7000 sont franchis. Quel magnifique voyage!!! Merci de nous le faire partager... Continuez et prenez-soin de vous... bizzz

anne 22/01/2013 19:09


Et pendant que vous jouez les plagistes, y'en a qui sont sous la neige à Paris !

Stephoroo 22/01/2013 15:50


Oh los Pepitos !


Muy bien, muy buenito !
Alors y'a des animaux, tortues, phoques, lions de mer, des couchers de soleils, et.... tintin au désert version crabe au pinces d'or.


Petit point culture: l'urugay n'a rien à voir avec les méchants orcs du seigneur des anneaux qui ont un nom presque similaire, à s'y méprendre mais qui n'existe pas.


Trop bon les bbq, y'a que ça de vrai. Superbe la comparaison entre les français qui font un petit feu jusqte ce qu'il faut et l'uruguayien qui fait un bbq pour 4 avec une demi stere de bois.


Hey le Chileno, il est ravitaillé par hélicoptère ou quoi ? Il a la moitié de bagages de moins que vous ! 


Par contre, avec 7000km vous avez pas pu négocier un pneu chez bibendum ?
Remarque c'est une marque auvergnate, le seul truc qu'il peuvent vous filer c'est un tic pour vous grater pendant 7000 autres km ;) 


Bibou, t'as dis au grand Bibendum que t'as crevé dans le sable ? 
Je pense que c'est le seul qui peut t'enlever la malédiction. 


Bon je vous redis, vous passez quand vous voulez ici, je vous tiens au courant des procédures pour le visa, si c'est bon je vous mets les mousse au frais. 


Bises,
Stephoroo


 

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate