Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:00

Des canaux, des routes plates, des maisons en bois, des digues et du gouda dans les supermarchés: Bienvenue au Suriname!

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Certes l'influence Hollandaise est forte sur cette ancienne colonie, devenue indépendante en 1975. Mais une chance pour nous, la population parle largement l'anglais et on est pas obligé de baragouiner le Néerlandais! Ce petit pays réserve encore de belles surprises. Au premier abord, on y retrouve beaucoup de similitudes avec le Guyana.

Dès le passage de frontière on échange avec les habitants et ils parlent un anglais plus accessible qu'au Guyana. Nous roulons dans un paysage étrange et solitaire lors des 38 km qui nous séparent de la première "ville": Nieuw Nickerie.

Pas grand chose à voir et à faire. Mais on y flâne, s'y repose à l'hôtel, on va sur internet et on enchaîne les restaurants chinois, alternant nouilles ou riz.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

La balade le long de la côte, derrière la digue, est sympa. Encore une fois on est hors du temps et ailleurs, puisqu'on y découvre un temple Hindou.

En route vers la capitale

Bizarre cette sensation de rouler sur du plat. Est-ce que les cols à 4000m nous manquent? En tout cas même si le vent de face n'est pas un allié, on peut faire 20m de dénivelé en 100 bornes. D'ailleurs on appréhendait un peu pensant que cette route où l'on ne voit pas la mer serait lassante avec ces lignes droites sur des dizaines de kilomètres.

Mais les paysages changent et varient: rizière (on voit même les avions qui déversent les produits chimiques), marais, champs, villages et forêt. On croise même notre plus gros serpent du voyage, un boa:

On se retrouve le soir dans des petits villages, en effet dur dur de mettre la tente dans les marais ou la forêt. On essuie quelques refus, mais deux nuits de suites on s'improvise voisin de gentilles familles. On s'installe dans la maison en construction ou abandonnée à côté de chez eux. Sabita et Amide nous offre même le thé et surtout nous permettent de prendre une bonne douche!

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Il est temps de prendre la photo des 29 000 km, soyons naturels, qu'est ce qu'on se dit dans ces cas la: "Putain quand même, va t-on faire les 30 000km???"

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Paramaribo, c'est beau la ville

Autant l'avouer, qui connait le nom de la capitale du Suriname avant d'y avoir mis les pieds? Pourtant la ville est superbe ce qui lui vaut d'être inscrite au patrimoine mondiale. Nous avons la chance d'être logé chez Matthijs, un expat Hollandais. Dès le lendemain de notre arrivée, on part tous les 3 faire une boucle de 60km, tout de même, pour découvrir l'autre rive de la rivière Suriname.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Nous visitons un ancien fort et une prison, puis beaucoup moins conventionnel une ancienne usine pour la canne à sucre et le rhum. En effet de nombreuses plantations étaient présentes dans ce secteur. Elle est fermée depuis un bon moment, la nature reprend ses droits sur les bâtiments et les machines.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Bon au-delà du charme d'un patrimoine industriel livré à l'abandon, il s’agissait à l'origine d'une plantation faisant appel aux esclaves. Ils furent arrachés d'Afrique et travaillèrent ici jusqu'à l’abolition de l'esclavage. Une fois libres, ils ne voulaient plus être sous les ordres de leur maîtres. On alla chercher une nouvelle main d'œuvre du côte de Java, l'Indonésie et en Inde. L'Histoire explique la diversité actuelle du pays. D'ailleurs le midi on va manger dans un Warung, un resto Indonesien. C'est bon, mais trop épicé à notre goût, on a la bouche en feu!

En rentrant on traverse le grand pont qui enjambe le fleuve. Il est normalement interdit aux vélos, mais on y passe sans problème et on profite de la vue magnifique sur la capitale.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Les autres jours sont consacrées à la visite de la ville: belles maisons, musée, marché, balades, ciné,...On croise de nombreux touristes, grands, blonds et blancs, pas de doute c'est les vacances en Hollande. Finalement on se rend compte qu'on est bronzé! La ville est belle, mais beaucoup trop encombrée par les bagnoles, dommage.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Le soir on profite de la cuisine de Matthijs pour faire de bons petits plats et se faire plaisir.

Explorons le Suriname

Pour ne pas traverser le pays en 5 jours (sisi en vélo c'est possible), nous décidons de laisser des affaires à Paramaribo et de partir vers le sud en direction du Parc Naturel du Brownsberg. C'est donc avec moins de sacoches que nous réalisons cette expédition de quelques jours. Encore une fois on est surpris sur ce qu'on voit sur la route. Après un léger détour, on se rend à Joddensavane, ancienne implantation juive, aujourd'hui en ruine. Nous avons les lieux rien que pour nous: cimetières, synagogue (Première construite sur le continent) et quelques animaux.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Pour y aller on ne prend pas le pont détruit par deux collisions de bateaux, mais un petit bac. Plutôt que de le réparer, les autorités en construisent un neuf plus en amont.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Sur la route du retour on s'arrête pour bivouaquer dans une rivière couleur Cola.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Nous faisons encore un détour, malgré nous, pour aller voir le barrage Afobaka. Il fournit l'énergie pour une partie du pays, mais surtout pour la transformation de la bauxite, très présente dans la région, en aluminium. L'entreprise minière est tellement puissante, que la route qui longe le lac est privée et on doit donc faire demi tour et se rajouter 20km... C'était pourtant pas faute d'avoir demandé à un policier si on pouvait emprunter cette route, mais faut croire qu'il n'y avait pas mis les pieds!

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Le soir on a la chance de tomber chez des mecs sympas qui gèrent le contrôle d'origine du bois. Ils nous accueillent sans problème, on a même le droit à la douche!! Nous discutons beaucoup avec Neman sur la déforestation et les moyens de contrôles qu'ils ont.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Enfin le grand jour est là, on laisse les légères collines et on grimpe sur le Brownsberg, du dénivelé sur de la piste, c'est bon pour les mollets! Le truc, c'est que sous la chaleur humide, on transpire comme des boeufs. Autant vous dire qu'on est trempé, surtout après les pentes à 15%. Mais ça valait la peine, nous prenons beaucoup de plaisir à randonner dans le parc, découvrir différentes cascades. Tétéf a même le droit à une machette pour jouer les durs! Mais on a braqué personne...

On commence à se familiariser avec l'univers de la forêt et finalement, on s'en fait tout un fantasme, mais c'est pas si inquiétant que ça. Bon là les sentiers sont très bien marqués, difficile de se perdre. Le gros problème du Parc, c'est qu'une zone énorme a été détruite aux profits des orpailleurs. On entend le bruit des machines, donc on y voit pas beaucoup d'animaux... Mais quelques surprises tout de même.

Souvent lors du voyage, nos efforts pour grimper on été récompensés par de belles vues. Ici on a pu apprécier le point de vue sur le lac artificiel, lieu idéal pour camper!

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo
Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du véloNieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Nous faisons demi-tour pour retourner vers la capitale. On repasse une nuit au bord de l'eau pour se rafraîchir et se baigner. Le lendemain en cours de route après une pause boisson, le mec de la boutique nous offre des bananes et ses légumes qu'on souhaitaient pourtant acheter.

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

"Bonjour, bonjour!!"

Après une dernière soirée arrosée d'un sauvignon trop vieux (on ne sait plus choisir le vin non plus...), on quitte Matthijs et Paramaribo. Cette fois, c'est la dernière ligne droite avant notre dernière destination: la Guyane Française, la France! La France, ici en Amérique du Sud. Ce "petit" bout de territoire, ce lieu qu'on évoquait comme notre but.

Il est clair qu'on est dans un état bizarre, ce dernier territoire signifie la fin du voyage, le retour. D'ailleurs les choses se sont concrétisées lors de ces dernières semaines puisque nous avons pris nos billets d'avion pour rentrer. Déjà sur le bord des routes on entend des enfants nous dire en français: "Bonjour, bonjour!", "ça va?", "Vous allez où?". Bizarre aussi pour les personnes de comprendre que ne venons pas de Guyane, même si on est Français, et surtout qu'on n'y a jamais mis les pieds!!

Sur la route, on croise encore quelques villages, notamment de Noirs Marrons, descendants d'esclaves qui se sont échappés des plantations. A Moengo on espérait passer la nuit dans un hôtel. Mais grosse déception, soit on nous a proposé un prix excessif, soit les hôtels étaient fermés. On aurait pu même louer une maison pour une nuit. Finalement on va chez les collègues de Neman, le contrôleur du bois. Ils nous accueillent sans problèmes. ça ne valait pas la peine de tourner pendant deux heures dans la ville pour trouver un toit...

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Enfin encore une matinée de vélo pour arriver à Albina dernière "ville" étrangère du voyage. Au bord du fleuve Maroni, nous voici donc face à la France. On prend le bac, avec la pluie pour célébrer notre arrivée dans notre pays. Passage de la douane et le portail s'ouvre sur le dernier territoire à explorer avant le retour. Saint Laurent du Maroni, nous voilà!

Nieuw Nickerie - Saint Laurent du Maroni - 862 km - L'autre pays du vélo

Il faut rouler à droite, parler français, manger de la baguette, du fromage, dire "bonjour", "merci"! En plus les gens comprennent!! Drôle de sensation après 2 ans où l'on parlait d'autres langues et certains repères étaient si différents. Pour tout vous dire, Tetef est persuadé que les billets d'euros qu'on a changé au Suriname sont faux: "Je te jure ils étaient pas comme ça à l'époque!!!". Croisons les doigts, on en a déjà écoulé 2...

Nous avons un mois pour découvrir la Guyane et ses nombreuses richesses.

Pour découvrir l'intégralité de nos photos, cliquez sur l'album suivant:

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AJfamily 15/08/2014 16:52

ouah, ca doit faire bizarre ce retour en francophonie..
superbe la photo de ovus deux à coté de la cascade !
bizz

Fanny 14/08/2014 22:13

Oui c'est bien joli toutes vos histoires mais la question c'est : est-ce que vous avez demandé à Matthijs où il a acheté son polo ? je veux le même !!!

Roues Libres 14/08/2014 23:44

Rooooh

Bon, on va voir ce qu on peut faire. En tout cas, on a senti qu on était plus dans le coup, cote mode... Tu te rappelles un peu a quoi on ressemblait il y a 6 mois? Eh bien maintenant, c'est pire...

K-ro 14/08/2014 09:52

Hey! Stéphane n'a pas tort les billets de 5 euros ont changé et je suis d'accord on dirait des billets de Bonne paie :) Alors allez-vous atteindre les 30 000? A bientôt!!!!! Biz

Roues Libres 14/08/2014 23:42

En fait, c était surtout les billets de 50 euros qui lui paraissait bizarre... C'est plus embetant au un petit 5 euros... On en a ecoule 2 pour l instant, et on s'est pas fait arrete! Ouf...

Pour les 30 000, y a de grandes chances qu on les atteigne, on a pas arrete de faire des détours ces derniers jours! Ca fera plus joli dans le CV en rentrant...

Nolive 13/08/2014 18:19

Ah bah j'en profite alors pour prendre les 3 places du podium !
et puis comme ca la tete d'enchois australienne sera dégouté !

Roues Libres 14/08/2014 23:39

Ca nous fait plaisir de te revoir ici!

Nolive 13/08/2014 18:19

Ah bah oui PREUMS c'est pas un bug !

Roues Libres 14/08/2014 23:39

On pensait l'avoir perdu, mais non...

Nolive 13/08/2014 18:18

PREUMS ?

Roues Libres 14/08/2014 23:38

IL est de retour...

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate