Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 14:43

Georgetown, capitale à taille humaine

La ville est située à l'embouchure du fleuve Demerara, au bord de l’océan Atlantique . Comme à Linden, nous voyons beaucoup de maisons et bâtiments en bois, mais cette fois, un peu plus grands et un peu plus riches. La Cathédrale Saint-George est paraît-il, l'une des plus grandes églises en bois au monde. Effectivement de l’extérieur, elle est impressionnante et l’intérieur nous surprend également.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Le climat étant tropical, le bois et les toits s’abîment rapidement. L'entretien régulier est vital, ce qui se voit aux toits de couleur vive.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Mais lorsque le bâtiment est à l'abandon, il ressemble étrangement à une maison hantée, ce qui a du charme également!

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

On aime se balader dans les rues, flâner dans les marchés, l'ambiance est tranquille. Les canaux sillonnent la ville. Certains sont entretenus et rappellent Amsterdam. D'autres ressemblent juste à des fossés remplis d'ordures, en particulier de boîtes en polystyrène des plats chinois à emporter...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Autre petit reproche : les trottoirs sont souvent inexistants et les piétons marchent tant bien que mal sur la route et se font (bien sûr) klaxonner par les voitures. Encore un pays où l'automobile est reine...

Le bord de mer est à peu près mis en valeur. On marche sur la digue qui protège la ville des très grandes marées et des tempêtes.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Le soir, nous rentrons dans notre hôtel. Ce n'est pas ce qui était prévu initialement, mais nous ne nous sommes pas sentis accueillis chez Marc, notre hôte Couchsurfing, et avons préféré partir (fuir?) après seulement 1 nuit chez lui... En tout cas, on ne le regrette finalement pas, puisqu'on s'est trouvé un petit appart avec cuisine, ce qui nous permet de nous sentir comme à la maison : empanadas sucrés à l'ananas, cookies, pizza, pancakes, pain...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Kaieteur fall, la magnifique

Lors de notre traversée de la jungle depuis le sud du pays, nous avions entendu parler des chutes Kaieteur. Ça avait l'air sympa, mais plutôt difficilement accessible en vélo, surtout après les 500 km de pistes qu'on se prévoyait déjà. Mais à Georgetown, on se laisse finalement tenter. Nous nous rendons en vélo à l’aérodrome tout proche et prenons un petit avion qui nous fait d'abord survoler Georgetown pris dans une grosse averse.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Nous remontons le fleuve Demerara que nous avions suivi depuis Linden, survolons la forêt que nous avons traversée sans imaginer le paysage autour. Ici, on comprend le terme "préservé". Il n'y a quasiment aucune route, le vert s’étend à perte de vue. Les animaux sont tranquilles, loin des hommes.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Puis les montagnes font leur apparition et, au bout d'une vallée, nous apercevons ce spectacle à couper le souffle :

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

L'avion atterrit à quelques centaines de mètres de là. Nous partons avec notre guide (peu loquace) vers les différents points de vue sur la chute.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

La rivière, calme en amont, tombe d'un précipice de plus de 200m. La chute est impressionnante, tout comme le vide sous nos pieds lorsqu'on est sur ce rocher suspendu en l'air...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Apres cette excursion, nous reprenons l'avion et le decollage aussi est impressionnant:

Au retour vers Georgetown, nous apercevons d'un peu plus près ce qui fait la richesse (économique) du pays. Les mines d'or sont visibles de loin. Et pourtant, ce n'est pas vraiment la déforestation qui est un danger : avec ce climat tropical, en quelques années, toute trace de l'homme peut disparaître. En revanche, la pollution des rivières aux métaux lourds est un vrai danger pour la faune, la flore et l'homme lui-même. Pourtant, cette industrie brasse énormément d'argent et le pays en profite à tous les niveaux, cela ne va pas s’arrêter demain...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Nous faisons un dernier survol de Georgetown pour apprécier la ville vue du ciel.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Encore un petit tour et puis s'en vont

Nous serons restés 5 jours à Georgetown. Nous avions une petite formalité à régler avant de partir : obtenir notre visa pour le Suriname. Rien d'insurmontable, mais ça prend du temps. Et on s'est rappelé qu'on avait aussi choisi l’Amérique du Sud pour cela : pouvoir rentrer dans chaque pays, sans visa, sans contrainte administrative. Cela nous a simplifié la vie... Allez, c'est notre premier et dernier visa de ce voyage!

Un dernier détail à régler : depuis le vol de notre trousse de toilette, on ne peut plus se couper soi-même les cheveux (et la barbe) avec la tondeuse. Alors, on est oblige d'aller chez le coiffeur. Seul problème : il n'y a presque que des modèles de coupe Afro. On essaie de demander quelque chose de simple, et on arrive à ce résultat :

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana
Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Le changement est radical!

Voyage dans l'espace et le temps

Nous repartons de Georgetown rassasiés.

1) Parce qu'on a bien profité de la cuisine de notre appart.

2) Parce que la ville valait bien cette pause pour la visiter et flâner dans ses rues

Nous roulons sur l'unique route qui longe la côte. Mais on ne verra presque jamais la mer : la digue qui protège les terres est trop haute pour laisser voir les vagues. On sait que la mer est proche, mais impossible de l'approcher...

Nous passons à Mahaica, où l'ambiance de marché nous plaît beaucoup!

Le long de la route, nous voyons beaucoup de temples hindous, de mosquées, d’églises diverses... La religion est visible et bien dotée en édifices!

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Nous sommes surpris par la forte immigration des Chinois qui détient beaucoup de supermarchés et de restaurants, et aussi celle des Indiens, un peu moins visible dans les commerces, mais qui possède sa chaîne de télévision avec films de Bollywood et clips kitsch!

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

L'autre surprise, nous la découvrons un peu à nos dépends : les boutiques de téléphonie n'offrent que des appels internationaux, impossible d'appeler en local! Les gens appellent leur famille installée aux USA et au Canada. Plus de 300 000 personnes (la moitie du pays actuel...) sont en effet partis du pays depuis la fin des années 60 pour des raisons économiques et politiques.

La langue officielle du pays est l'anglais (même si on ne comprend pas tout...). Mais le long des routes, les villages ont conservé les noms utilisés sous les colonies et nous permettent de découvrir l'histoire mouvementée de ce petit pays.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au GuyanaGeorgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Colonisé tout d'abord par les Néerlandais, le pays a ensuite connu des allers-retours entre la France, les Pays-Bas et l'Angleterre, cette dernière ayant (presque) le dernier mot en 1814. Puis, en 1966, très récemment, le Guyana obtient son indépendance de l'Empire Britannique, pendant la période très active de la décolonisation. C'est aujourd'hui le seul pays d’Amérique du Sud de langue anglaise, et l'un des plus petits...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

En route vers le Suriname

Nous arrivons un dimanche midi dans la ville endormie de New Amsterdam. Le centre ne vaut pas Georgetown, mais nous permet une petite pause de vélo. Le soir, l'ambiance change complètement, les voitures tunées tournent dans la ville, les gens font le plein de bières dans les restaurants chinois et on entend pas très loin de notre hôtel la musique à fond d'une fête où a dû être invité DJ "N'importe quoi", coupant la musique et parlant pour que les gens lèvent les mains (Ouaiiiiis!")...

Apres avoir de nouveau longé la côte sans voir la mer, nous arrivons à l'embouchure de la rivière Corentyne. Fait inhabituel : il y a une plage! Et de l'autre côté de la rivière, on aperçoit le Suriname.

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Pour notre dernière nuit au Guyana, nous trouvons un petit hôtel dont la chambre est déjà occupée par... une chauve-souris! Tetef essaie de la faire sortir, elle s'envole, fait plusieurs tours dans la chambre, s'accroche à Tetef ("Ahhhhh!") puis à la moustiquaire avant de continuer vers le couloir de l’hôtel et l’extérieur... On dormira tranquille cette nuit-la!

Encore quelques kilomètres et nous arrivons au ferry qui doit nous faire traverser la frontière. Les formalités administratives sont très longues, des 2 côtés de la frontière. Mais nous voilà enfin dans notre dernier pays avant la France. Bienvenu au Suriname!

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Premières impressions

A peine sortis des formalités de la douane, nous commençons à cuisiner et sommes bientôt entourés par les chauffeurs de taxis qui nous posent mille questions. Ce qui les étonnent le plus ? Notre réchaud à essence et le fait qu'on ait traversé la forêt tropicale au Guyana...

Pendant ce repas, nous aurons presque autant échangé qu'avec les Guyaniens pendant tout notre séjour dans leur pays... Le Suriname commence bien!

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Autre détail important : même si le Néerlandais est la langue officielle, on rencontre beaucoup de gens parlant anglais (et cette fois, on comprend!). C'est vrai que le Néerlandais est un peu plus dur à saisir...

Georgetown (Guyana) - Nieuw Nickerie (Suriname) - 307 km - Derniers jours au Guyana

Les premiers kilomètres au Suriname sont monotones. Nous suivons des canaux sur de très longues lignes droites. Tout d'abord nous traversons de la forêt puis des rizières à perte de vue.

Ces quelques kilomètres en pleine chaleur de l’après-midi sont éprouvants. C'est donc avec plaisir que nous arrivons à Nieuw Nickerie, 3ème ville du pays. La ville semble accueillante et devrait nous permettre de bien entamer ce nouveau pays!

L'album complet est disponible au lien suivant:

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nolive 13/08/2014 18:18

Sinon l'avion ca à l'air FOU de chez FOU !!!
Ouaou superbe ! Ca valait le coup !
Moi aussi je valide !
Bises

Roues Libres 14/08/2014 23:52

Ouais, y a des coins incroyables, on imagine que ce petit pays renferme autant de richesse. Ou alors, c est qu on est pas tres ouvert d esprit et on est souvent surpris des qu on sort de France, peut etre...

Nolive 13/08/2014 18:09

Oh con d'ail !!!!! Le coiffeur !
j'en tombe de ma chaise

Roues Libres 14/08/2014 23:50

Ramene ta tondeuse, on va te couper les cheveux a la sudamericaine!!!

K-ro 24/07/2014 20:19

Wooooooooo les coupes !!! Surtout Stéphane, c'est particulièrement affreux :-D
Super impressionnant les chutes. Je crois que j'aurais flippé ma race dans l'avion!!!!
Et très jolie l'église en bois de Georgetown. Tout ça à l'air très mignonet.
Je vous fais pleins de bisous

k-ro 26/07/2014 13:46

Effectivement on entend le petit cri de Tetef sur la video. ça m'a rappelé l’atterrissage aux Galapagos :-)

Roues Libres 24/07/2014 21:06

Decidement, ces coupes de cheveux font beaucoup parler...
Tetef aussi a eu une belle frayeur quand on a redecolle, survole la chute et que l avion a pique du nez dans la vallee! On sent le moment d hesitation sur la video (et le cri de Tetef je crois...)

stephoroo 24/07/2014 13:37

Oh les mecs !

1. manger: C'est vous qui avez cuisine les empanadas de la muerte del sucre sale ?
ca a l'air trop bon !

2. coiffure: Bibou: bel effort. si je dois dis, je prefere sans barbe mais il aura fallu un etape moustache intermediaire
Tetef: elle est ou la blague ? vous avew perdu le rasoir mais comme tu laches rien au style tu t'es rase avec les tessons de bouteilles trouve sur la route ?
J'y crois pas. Sort les photos de toi en barbe lascard !

3. voyage: dernier pays avant la France ?
Kecece cette histoire ? vous retournez pas au bresil un peu ?
Prends ton suriname on s'en va !

4. je valide l'avion ;)

Bises,
Steph

Roues Libres 24/07/2014 21:04

1. evidemment, que je les ai fait! Ils ont super bien gonfles, mais c en ai decevant : quand on croquait dedans, c etait surtout du vide...

2. J avais pas mon appareil photo pour l etape "double-face", quand il avait fait un seul cote... Ca, c etait vraiment bizarre!
Depuis que Tetef a recupere un rasoir a lame au Venezuela, je trouve qu il se rase plutot bien... Et franchement, le stype "Mousquetaire" ne lui va pas trop, ca fait trop Lorant Deutsch...

3. Ahhh! Quand ca sent la fin, on a souvent hate d en voir le bout... On se sent pas faire une nouvelle tournee maintenant, on a besoin de se poser, de reprendre un rythme de vie normale. Et puis franchement, il faudrait encore quelques mois pour retourner au bresil et visiter la cote, ou meme un an pour traverser l Australie. Ca sera peut etre pour une prochaine fois!

4. ok

marie-anne 24/07/2014 09:21

oh mon dieu merci du partage de la photo post coiffeur ! c est MAGIQUE :-D et les chutes...waou !!

Roues Libres 24/07/2014 20:56

Oui, on n a pas peur d engranger quelques dossiers...

Mais ne t inquiete pas MA, on a aussi quelques dossiers pour vous aussi l annee prochaine... :-)

JP BUBU 24/07/2014 08:40

Je vois que vous profités au maximum de votre voyage.Il ne manque plus que ton frère et ton père sur le rocher,celà nous rappelle les casse-cous des vacances d' antan.
bisous
Papa Maman

Roues Libres 24/07/2014 20:53

Tetef est effectivement bien casse-cou, ca ne le derange pas de s assoire au bord du vide, juste pour la photo...

AJfamily 23/07/2014 22:41

Homme des cavernes ou moine du nom de la Rose... vous avez un super relooking sudaméricain :)
On a hâte de se refaire inviter à manger chez vous, vous êtes vraiment les champion du diner presque parfait, même à l'autre bout du monde.
Les chutes sont magnifiques, j'ai eu la chance de voir celles du Niagara, et celles-ci sont encore plus impressionnantes en hauteur, surtout la photo sur le rocher, ca donne vraiment la chair de poule.
bizous les p'tits loups

Roues Libres 24/07/2014 20:53

Il va falloir qu on commence a fixer une date pour repas alors :-) Le retour approche a grands pas...

C est vrai que pour la chute, je me suis meme demande s il n avait pas installe le rocher la expres... mais il avait l air bien vrai et bien naturel!

SLK et FD 23/07/2014 19:11

Je ne sais pas si j'aime plus le look "homme des bois" ou celui "d'homme du Moyen-Age". Je pense qu'il on dû prendre un bol ou une petite assiette pour vous couper les cheveux...
Bises !!!

Roues Libres 24/07/2014 20:51

Eh bien non, tres naturellement, et a mains levees, le coiffeur est capable de faire une coupe comme celle-la! Fortiche, le mec!!

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate