Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:58

Une fois n'est pas coutume, nous commencerons par remercier, en espagnol, toutes les personnes qui nous ont permis, depuis Caracas, de reprendre notre voyage sereinement.

Despues de nuestros problemas cerca de Caracas, Rafael nos ayudo a descansar y tener tiempo en su casa para pensar a lo que queriamos hacer.

Gracias Rafael!

Ademas, empazaste esa increible cadena de solidaridad.

Luis Silva y Hermes nos permitieron de tener dias inolvidables en Puerto Ordaz, con cocina gourmet!

Ellos activaron tambien sus contactos para quedar en la universidad UNEG de Ciudad Bolivar, gracias tambien a Kledys.

Los estudiantes alli, Julio y Rafael, contactaron a todas las otras sedes de la UNEG en el camino para ayudarnos. Gracias a Yoel en Upata y Gregorio en Guasipati!

Gracias a ustedes, descubrimos la linda Ciudad Bolivar, el salto de la Llovizna, la subida larga hasta los paisajes sin limite de la Gran Sabana y el impresionante Roraima, con un sol inesperado (y un poco de lluvia, por supuesto...).

Esta fin de viaje en Venezuela acaba de la mejor maneja para nosotros, olvidando el peor, y recordando a ustedes como la verdadera riqueza de este pais!

MERCI!!!

Ces quelques mots en espagnol nous permettent de remercier tous les gens qui nous ont aides depuis notre nouveau depart. Avant de quitter Rafael a Caracas, il lance ses contacts. Nous rencontrons Luis et Hermes a Puerto Ordaz. Pendant 2 jours, nous sommes chouchoutes, nous passons beaucoup de temps a table, on a l'impression de vivre un nouveau Noel. Nous reprenons des forces pour continuer en velo!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur
Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Ils ont tellement bien organise les choses, qu'ils nous emmenent meme a la radio pour parler de notre experience de voyage a velo!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Grace a eux, nous sommes egalement heberges dans les salles de classe de l'universite UNEG a Ciudad Bolivar, Upata et Guasipati.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Cette chaine de solidarite nous rechauffe le coeur et nous rappelle que 95% des Venezueliens sont incroyablement accueillants et genereux. Nous avions fait le choix de continuer malgre tout dans ce pays et nous avons eu la chance d'avoir raison, grace a eux!

Cette etape a aussi ete riche en visites et decouvertes. Apres 1 nuit de bus depuis Caracas, nous arrivons a Ciudad Bolivar. Elle a ete pendant quelques temps la capitale de la federation Venezuela/Colombie/Equateur, portee par Bolivar. Les maisons colorees ou coloniales sont nombreuses. Tout a ete restaure pour les 250 ans de la ville et pour l'obtention du classement au Patrimoine de l'UNESCO (peut-etre l'annee prochaine en 2015?)

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleurCaracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleurCaracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Bolivar est present partout, nous visitons les differents lieux ou il a oeuvre. Ce sera sans doute une des dernieres villes ou nous entendrons parler de lui jusqu'a la fin du voyage.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous reprenons enfin les velos. Nous sommes toujours assailis par les images des 2 attaques, il va nous falloir quelques jours pour retrouver notre rythme et notre assurance.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous arrivons a Puerto Ordaz, chez Hermes tout d'abord, puis chez Luis. Nous partons aux abords du rio Caroni avec Hermes et sa famille, ou un barrage a inonde la route et laisse une impression de fin du monde.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous allons egalement nous balader dans le parc de la Llovizna, ou une chute magnifique nous rafraichit et disperse un arc-en-ciel.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur
Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous nous souviendrons particulierement de Puerto Ordaz pour sa cuisine diversifiee. Chez Hermes, Adriana nous prepare un poulet aux legumes, puis des pecialites arabes. Nous completons ces plats par des crepes. Un regal!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Puis chez Luis, Maria nous prepare du thon frais avec une salade excellente. Notre premier poisson du Venezuela, une tuerie!

Nous quittons avec regret Puerto Ordaz...

La suite de la route ne presente pas grand interet, mais nous rencontrons les etudiants de l'UNEG qui nous hebergent, les pompiers de Tumeremo et la garde nationale a El Dorado et San Isidro. Un toit pour la nuit bienvenue puisque nous sommes en pleine saison des pluies.

Nous pouvons rester au sec et profiter de ces pauses pour nous reposer vraiment.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous faisons egalement sur le chemin notre 27 000 eme kilometre!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Cette region est riche en minerai d'or. On trouve beaucoup de boutiques qui achetent de l'or brut ou vendent des bijoux. Cette activite tire les prix de tout le reste vers le haut, mais egalement la delinquance. Certaines villes ne sont pas tres reputees. Nous les depassons evidemment avec un peu d'apprehension, mais tout se passe bien...

En route vers la Gran Sabana

Nous entamons alors la derniere veritable cote du voyage, pres de 1300m de denivele pour atteindre le plateau de la Gran Sabana. La montee se passe sans probleme, nous sommes suivis puis depasses par une courses cycliste. Mais c'est plus facile pour eux, ils n'ont pas tout notre chargement!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur
Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Pendant la cote et sur la plateau, nous retrouvons la pluie. Le ciel bas, les averses a repetition et le refus de la garde nationale de nous heberger nous minent le moral. Heureusement, quelques kilometres plus loin, nous trouvons un batiment en constructiuon sous lequel les proprietaires nous autorisent a dormir au sec.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Le jour suivant, nous alternons averses et eclaircies. Nous decouvrons les premiers cascades. Puis, les nuages se dissipent, nous profitons alors des cascades sous le soleil.

Nous atteignons San Francisco de Yuruani, la porte d'entree vers le mont Roraima. Nous faisons les derniers achats pour une randonnee de 6 jours. Les velos sont charges a bloc quand nous entamons la piste qui doit nous mener au debut de la randonnee. Par chance, le soleil a seche la piste, il n'y a presque plus de boue. Le denivele n'est pas simple du tout, mais nous traversons des paysages grandioses, avec quasiment aucune circulation!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Les dernieres cotes sont quasi impossibles a monter, nous sommes obliges de pousser les velos... Avant meme d'arriver dans le village de Paraitepuy, nous rencontrons Braulio, avec qui nous discutons, et qui sera finalement notre guide (obligatoire) pour la randonnee!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Nous campons une derniere nuit dans le village avant de partir en randonnee, et en prime nous avons un magnifique lever de soleil sur le Roraima!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

La-Haut, le Monde Perdu

La premiere journee est magnifique, le mont Roraima est en ligne de mire et le Kukenan, son jumeau, est juste a cote.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Les sacs sont tres lourds, nous avons assez de nourriture pour 6 jours. Heureusement la premiere partie est relativement plate.

Nous traversons 2 rivieres et arrivons a notre premier campement ou nous apercevons meme les etoiles au-dessus des Tepuys!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

La deuxieme journee commence avec l'ascencion vers le sommet. A mesure que nous approchons de la falaise, les nuages recouvrent le sommet. Nous avons de beaux points de vue sur les alentours.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Mais tres vite, le ciel se bouche et la pluie fait son apparition, par intermittence. Nous sommes maintenant au pied de la falaise et grimpons jusqu'a 2600m sur une rampe naturelle. La-haut, nous sommes accueillis par le soleil, recompenses pour nos efforts.

Nous passerons les 2 prochaines nuits sous un abri rocheux, proteges de la pluie et le vent constants sur le Roraima.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

La troisieme journee, nous decouvrons, sous la pluie, la richesse unique du site. Perche a 2600m d'altitude, battu par les vents et la pluie, isole grace a ses falaises de plusieurs centaines de metres, la faune et la flore se sont adaptees a cet environnement hostiles et ont ete preservees de l'homme. Lorsque les premiers Europeens sont venus au 19eme siecle, ne reussissant pas acceder au sommet, ils ont emis les hypotheses les plus folles sur l'existence d'une faune primitive, evoquant meme la possibilite de presence de dinosaures. Arthur Conan Doyle s'est base sur ces speculations pour ecrire son Monde Perdu. Plus recemment, c'est le film d'animation La-Haut, qui reprend la geographie mythique de ces montagnes!

Le sommet du Roraima est rocheux et peu fertile. Pourtant, une diversite incroyable s'est developpe dans tous les recoins. Lichens, fleurs, plantes carnivores, minuscules grenouilles, vers luisants, pinsons... Un paradis pour les botanistes!

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur
Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleurCaracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleurCaracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur
Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleurCaracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Le temps est souvent couvert. La pluie est habituelle ici, nous croisons des rivieres partout, courant sur les rochers,les trous d'eau sont nombreux et hebergent les tetards. Cet ecosysteme est unique. Nous n'avons jamais rien vu de tel au cours de notre voyage et auparavant.

Lors d'une eclaircie, nous partons au bord de la falaise et decouvrons ce spectacle magnifique du sol qui se derobe et se poursuit en un lit de nuages.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Le quatrieme jour, nous quittons cet endoit a part, toujours sous la pluie et les nuages. A mesure que nous descendons, le temps se decouvre, le soleil refait son apparition et nous fait presque regretter de ne pas etre reser une journee de plus la-haut.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Jusqu'au cinquieme jour, nous descendons a un bon rythme jusqu'au village de Paraitepuy. Finalement le retour est plus eprouvant. Les cuisses et les mollets sont endoloris, nous ressemblons a 2 papis des qu'on essaie de se lever! Nous profitons d'une derniere nuit au village pour nous reposer, pour nettoyer les velos avant de reprendre la route.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Pour plus d'infos pratiques sur cette randonnee, suivez le lien vers le Guide Pratique Roraima juin 2014

Et vous trouverez l'album complet de la randonnee du Roraima au lien ci-dessous :

L'envers du decor

Cette randonne nous aura marques enormement. Le site est exceptionnel et presque preserve. Mais, du fait qu'on y accede, nous le modifions et l'abimons. Au sommet, la roche est recouverte de lichen et de mousse qui lui donnent sa couleur noire. Sur les sentiers que nous utilisons, cette couche est arrachee et decouvre la pierre couleur sable.

Autour des abris rocheux, les dechets sont visibles, soit par negligence, soit par megarde (le vent emporte tout).

Des zones de quartz ont ete sacagees pour le commerce, ou plus simplement pour ramener un souvenir pour les touristes.

Nous sommes partis uniquement avec un guide, emportant nous-memes tout notre materiel et notre nourriture (tres liophylisee...). Mais d'autres groupes font des randonnees grand luxe : poulet, tomates, oignons, choux, pasteques(!!!), oeufs, farine, tente 1 personne pour chaque personne du groupe + matelas gonflable + gonfleur, lampe a gaz, toilettes portables avec la petit tente qui va avec...

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Pour emmener tout ca, ils font appel a des porteurs, souvent plus nombreux qu'eux! Certains font meme porter leurs vetements et tout leur materiel, ils marchent sans rien sur le dos... Une autre maniere de randonner!

Paraitepuy, ou nous avons laisse les velos, est donc un village de porteurs. Ils connaissent bien le sommet, mais les agences de Caracas, Ciudad Bolivar, Puerto Ordaz... qui emmenent les touristes ont leur propre guide. Ils ne sont donc pas payes a leur juste valeur et ne profitent pas tant que ca du tourisme.

Esperons que cette randonnee ne se transforme pas en un autre Sentier de l'Inca, comme au Perou, qui est truste par les agences, ou il n'est pas possible de randonner avec son guide contracte sur place et ou le nombre de randonneurs est fortement limites a cause du nombre de porteurs incroyables qui suivent les groupes...

Vers la sortie su Venezuela

Nous partons de Paraitepuy reposes, mais pleins de courbatures. Encore une fois, nous avons de la chance : le soleil refait son apparition et nous permet de rouler les 25km de piste sans probleme, pour rejoindre la route principale.

La seule blague du parcours ? Une partie ensablee ou nous sommes obliges de pousser les velos...

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Sur la suite du chemin, nous trouvons une riviere coulant sur une roche lisse et rouge, le Jaspe.

Caracas - Santa Elena de Uairen - 792 km - Du pire au meilleur

Pour la derniere fois, nous passons le cap des 1000m d'altitude. La suite du trajet va etre relativement plat jusqu'en Guyane. Chouette!

Nous arrivons enfin a Santa-Elena de Uruaien, la derniere ville venezuelienne avant de passer au Bresil. Nous nous arretons une petite journee, puis nous irons a Boa Vista, ou il faudra se remettre au portugais... Fini l'espagnol!

L'album complet de cette etape (hors randonnee Roraima) est disponible au lien suivant :

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Venezuela
commenter cet article

commentaires

Nolive 13/08/2014 13:30

Ca donne envie cette randonnée !!!!
6 jours c'est long ! Vous avez fait comment pour l'eau ?

Bises

Catherine Attal 29/06/2014 15:57

Buenas tardes amigos ... juste un nouveau petit clin d’œil de la région parisienne d'où je vous suis toujours avec autant de bonheur. Un peu contrariée pour vous de ce qui vous est arrivé, mais rassurée maintenant. Mon fiston connaît bien le Venezuela et je n'ai toujours entendu que des bons échos de la gentillesse et de la solidarité des Vénézuéliens, malheureusement comme partout il y a aussi des malades ou des désespérés. Contente en tous cas que tout se soit bien terminé et que finalement cela vous ait permis de rencontrer une nouvelle fois des gens incroyables de générosité. Bonne route et au prochain message. Avec toute mon amitié de plus en plus admirative et rêveuse. Catherine.

Roues Libres 01/07/2014 02:01

Merci beaucoup Catherine, ça fait super plaisir!!! Gros bisous

Tonyo 26/06/2014 16:35

Hello les cyclos !
Merci pour ce nouvel article ; ça fait plaisir de voir que vous allez bien, que le moral est de retour et qu'il est suffisant pour un trek de 6 jours...
Me pose une question pour la suite : c'est quoi votre itinéraire ville par ville jusqu'à Cayenne ? (ça a pas l'air simple en terme de route...)
@+
Tonyo

Roues Libres 01/07/2014 02:01

En gros la route depuis Boa Vista, c est Lethem, Georgetown (dont une partie de piste), la côte jusqu a Cayenne. Mais si tu veut nous rejoindre pas de pb!!!

Bises a vous 4 a present :))

Stephoroo 25/06/2014 16:52

Que Buenooooo !

Oh les mecs,

superbe article.
Ceux d'avant n'étaient pas mal non plus mais on voit qu'au fur et a mesure vous vous améliorez donc c'est bien, continuez, avec un autre quinzaine de mois je pense que vous serez bien pour faire un vria blog.

Je déconne ;)
J'ai adoré les paysage de cet article. On voit bien l'espace et les dimensions de la nature, que des espaces ouverts avec plein de terre et plein de ciel.

Plus important, vous avez le moral et c'était courageux de vous lancer dans l'ascension a 3 avec tente et bouffe pour 6 jours.
Pour 6 jours fada, si vous me faites la liste des menus je suis preneur !

Ca fait chaud au coeur de lire que vous avez retrouvé des gens sympas et avez partagé des bons moments.

Avec tout ça, vous suivez un peu la copa del mundo ? ;-)
Sinon, je laisse la parole à notre confrère narrateur footballistique, j'ai nommé Nolive pour un petit résumé sans images.
Nolive, je vous rappelle que l'OM ne joue pas en coupe du monde.

Bises,
Stephoroo

Mag 25/06/2014 07:04

Magnifique! Vous avez bien fait de continuer votre périple. Bon courage avec les courbatures et gros bisous.

Roues Libres 25/06/2014 15:08

Salut Mag,

Les courbatures vont mieux, on reprend la velo aujourd hui. Direction le Bresil!!

Bises

AJfamily 24/06/2014 22:48

bravo pour la remise en selle ! vous avez un mental et un physique de fou ! chapeau bas messieurs !
Bon courage ..encore pour la suite ! :) et grosses bises aussi !

Roues Libres 25/06/2014 15:07

C est vrai Tetef a de superbes abdos, Bibou un fessier de ouf, on compte se presenter au concours Mister Univers!! Rien que ca.

Mais bon l envers du decors, c est que la descente du Roraima nous a tuer les jambes. Dommage que ca ne soit pas les memes muscles que pour le velo...

Bises

SLK&FD 24/06/2014 21:47

Cela fait plaisir de vous voir continuer cette belle aventure ! Bon voyage ! Bises

Roues Libres 25/06/2014 15:06

Merci, et comme tu le vois ca continue avec de magnifiques choses! Bises

rafael aguin 24/06/2014 21:41

bueno ese dato de lo de la ruta inca y el monopolio de las agencias... no lo vamos a permitir

Roues Libres 25/06/2014 15:05

Querido Rafael,

Gracias por leer el blog sobretodo en Frances... Por supuesto el Roraima debe seguir pertanecer a los Pemones!

Un gigante abrazo!

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate