Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 03:00

Caracas, et de 10!

Nous y voilà, la dixième capitale du voyage. Et pas des moindres, Caracas, agglomération de plus de 4 millions d´habitants. Mais nous ne sommes pas perdu là-bas, nous passons plusieurs jours chez Rafael. Nous l´avions rencontré sur la route et avec beaucoup de plaisir il nous invite et nous reçoit chez lui.

Mieux que ça, il nous embarque dès les premières minutes à son travail. Comme il travaille pour la Douane et les finances publiques, on se retrouve en formation avec une vingtaine de fonctionnaires sur le thème du : ¨rôle des impôts¨. C´est bon on a fait notre déclaration...

Certains se rappellerons la vidéo de départ, où l´on nous présentait comme des candidats de ¨Caracas Express¨. On n´a pas vu JP Rotenberg, mais on a gagné!! Normal, nous étions les seuls candidats!

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Decouvrons Caracas

La ville est assez impressionante, étirée dans une vallée, elle présente un mélange assez effrayant d´architectures. Entre les rares bâtiments coloniaux survivants, les immeubles de logements sans charme et les buildings inachevés, c´est un sacré patchwork. Mais il fait bon s´y promener, entre les parcs, les places, voies piétonnes et la seule piste cyclable de la ville.

Naturellement on profite des musées, de la gastronomie locale et on flâne sur le campus de l´Université, classé à l´UNESCO.

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?
Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?
Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Encore une fois on ne peut pas passer à côté de Simon Bolivar. C´est sa ville natale. Alors évidemment il a sa statue équestre sur la place éponyme, ses maisons, son musée et surtout sa tombe au Panthéon.

Chavez, l´incontournable

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Jusqu´à présent nous avions été reçu chez des gens plutôt distants ou critiques envers l´ancien Président et le gouvernement actuel. En revanche Rafael est un militant de la première heure et on a appris beaucoup de choses grâce à lui sur Chavez: les réformes, le socialisme, l´anti-impérialisme, les logements sociaux, ses soutiens et ses opposants. Mais une chose est sûre qu´on soit ou non en faveur de ses idées, il est toujours au coeur des débats ici. Même si il est mort il y a plus d´un an, il est présent partout: Affiches, tags, portraits, citations et même à vélo!

Comme ses sympatisants, ou ceux qui veulent s´assurer qu´il est bien mort, nous allons voir la tombe du Commandant.

En route vers la côte

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Quitter Caracas se révèle assez simple. Surtout que nous faisons le choix d´aller sur la côte. Donc c´est une belle descente de 900m pour rejoindre la mer. On s´est tout de même fait quelques frayeurs dans le tunnel, lorsque Bibou a perdu 2 bouteilles d´eau. Mais arrivés en bas, on est loin du tumulte de la Capitale et surtout on profite de la mer. D´ailleurs y´a des beaux voiliers qui sont là.

On visite La Guaira et ses quelques maisons coloniales. Pique-nique, bivouac sur la plage et joies du bain de mer! La route y est tranquille, de plus en plus vallonnée mais les paysages y sont magnifiques.

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Première agression...

Eh oui chère lectrice, cher lecteur, après 624 jours de voyage et plus de 26 600km, vos deux cyclistes ont eu le droit de se faire braquer sur la plage. Nous venions de nous baigner sur une plage paradisiaque, de manger et nous allions repartir. Et là deux mecs débarquent, l´un nous menace avec une machette! On fait pas les malins, Tetef donne son argent (3$!!!) et ils fouillent rapidement nos affaires, ils ramassent ce qui traine sur la table et réclament l´appareil photo de Bibou, mais bizarrement il ne comprend plus l´espagnol et ne leur donne rien. Visiblement novices (après coup), ils s´en vont rapidement et quelques minutes après Bibou embarque dans une voiture pour aller voir la Police.

Bilan de l´opération: ils nous ont pris la tablette numérique (Ce qui veut dire moins d´accès à Internet, aux mails, à Skype, rédaction des articles, réduction et sauvegarde des photos) et notre trousse de toilette... Oui, vous lisez bien, ils ont embarqué nos brosses à dent, savon, tondeuse et cotons tiges...

Autant vous dire que de faire trois fois le tour du village, pour essayer de les retrouver à bord de la voiture de police, ça n´a rien donné. Il y règne une loi du silence. Et puis tout le monde le sait ici (sauf nous), Todasana, faut pas y passer ou alors en étant armé!

Le soir on passe au village d´après, La Sabana, pour porter plainte, mais le Policier est plus captivé par son film que par notre récit. Il n´a d´ailleurs aucun stylo pour prendre la déposition. On demande si on peut dormir au poste, il nous dit d´aller sur la plage.

On passe une soirée merdique, à se repasser le fil des évènements, mais bon en se disant qu´on s´en sort bien, sain et sauf. Et puis encore une fois on peut compter sur la générosité des habitants, puisque les gens qui habitent sur la plage, Gustavo et Maria-Luz, nous proposent de garder nos vélos et nous offrent brosses à dent et dentifrice! Ca fait chaud au coeur...

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Deuxième agression!!!

Le matin, on repart l´haleine fraîche et on se dit que tout ira bien. On s´imagine que sur la route il n´y a pas de risque. Mais cette route est sinueuse, sans beaucoup de maison et il n´y a pratiquement aucune circulation. Puis on nous a dit qu´il y a un village oú il y a des braquages. Mais bon, une fois ça va!

Et donc, au milieu de nulle part, 4 mecs nous attendent derrière un fossé. Ils portent des bâtons et encore cette fichue machette. Ils attrappent Tetef par le col, le traînent par terre et tentent de nous emmener en dehors de la route. Seulement, ils ont plus de mal avec les vélos, qui son lourds et surtout Bibou qui résiste, réussit a s´enfuir pour chercher de l´aide, sans savoir ce qu´il advient de Tetef. Cela provoque leur fuite et permet à Tetef de respirer. Mais bon, pour tous les deux la situation est difficile, nous ne savons pas comment va l´autre. Finalement Bibou a croisé une moto puis une camionette. Il revient sur le lieu de l´attaque avec cette dernière. Vous ne pouvez pas imaginer le soulagement se se voir vivant et en bonne santé.

Bilan de l´opération: ils ont juste pris les lunettes de soleil de Tetef et son t-shirt Quechua est bien déchiré (Je pense que tu nous en voudras pas Caro...). C´est tout!! Car on est bien content, ils ont ouvert la sacoche de l´appareil photo de Bibou, mais il était planqué ailleurs!! En revanche, au point de vue moral, c´est la désillusion, cette attaque était beaucoup plus violente, on est dépité et énervé et surtout on n´a pas envie de poursuivre l´aventure...

Le matin, on repart l´haleine fraîche et on se dit que tout ira bien. On s´imagine que sur la route il n´y a pas de risque. Mais cette route est sinueuse, sans beaucoup de maison et il n´y a pratiquement aucune circulation. Puis on nous a dit qu´il y a un village oú il y a des braquages. Mais bon, une fois ça va!

Et donc, au milieu de nulle part, 4 mecs nous attendent derrière un fossé. Ils portent des bâtons et encore cette fichue machette. Ils attrappent Tetef par le col, le traînent par terre et tentent de nous emmener en dehors de la route. Seulement, ils ont plus de mal avec les vélos, qui son lourds et surtout Bibou qui résiste, réussit a s´enfuir pour chercher de l´aide, sans savoir ce qu´il advient de Tetef. Cela provoque leur fuite et permet à Tetef de respirer. Mais bon, pour tous les deux la situation est difficile, nous ne savons pas comment va l´autre. Finalement Bibou a croisé une moto puis une camionette. Il revient sur le lieu de l´attaque avec cette dernière. Vous ne pouvez pas imaginer le soulagement se se voir vivant et en bonne santé.

Bilan de l´opération: ils ont juste pris les lunettes de soleil de Tetef et son t-shirt Quechua est bien déchiré (Je pense que tu nous en voudras pas Caro...). C´est tout!! Car on est bien content, ils ont ouvert la sacoche de l´appareil photo de Bibou, mais il était planqué ailleurs!! En revanche, au point de vue moral, c´est la désillusion, cette attaque était beaucoup plus violente, on est dépité et énervé et surtout on n´a pas envie de poursuivre l´aventure...

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Polices et retour à Caracas

La camionette nous embarque nous et nos vélos. On file droit vers la grosse ville d´Higuerote. Au poste de Police Municipale Tetef nettoie ses égratignures et on demande a porter plainte. ¨Non c´est pas possible! Il faut que vous retourniez au poste qui gère ce secteur, là vous êtes dans une autre juridiction¨. Euh on se moque de nous là? Il est hors de question de retourner sur cette route infernale et surtout d´avoir à faire aux policiers incompétants qui ne nous ont pas aidés la veille...

Finalement on sort de la ville et on va au poste de police d´investigations. On est très mal reçu et on est livré à nous même. Finalement une détectice nous aide personnellement, sans l´accord de son chef, et nous permet de téléphoner à l´Ambassade. Mais ça ne marche pas. Nous appelons donc Rafael, notre ami de Caracas. De là il met en route son réseau, active ses contacts. De rien, on passe à des personnalités étrangères qu´il faut aider. On prend notre déposition, nous offre à boire, etc... Mais là n´est plus la question. On veut juste partir, rentrer à Caracas et décompresser.

En fin d´après midi, Rafael arrive, on repart donc chez lui avec les affaires et les vélos. Auparavant on va prendre une douche dans un hotel qu´une amie à lui nous met à disposition!!

Nouveau départ

Nous prenons le temps de nous remettre et le fait d´être chez un ami, une personne de confiance, ça aide énormément. On se repose, on monte même à DisneyAvila en téléphérique. On comprend pas trop le concept de monter à 1800m, ne pas a

voir un mirador sur la ville et surtout voir les gens consommer n´importe quoi et faire la queue pour rien. Bon on a tout de même apprécié la vue de l´autre côté.

Apres ces quelques jours de repos et de réflexion, nous sommes décidé à ne pas renoncer au voyage, on se projette vers l´avenir. Nous allons zapper une ou plusieurs parties du pays en prenant le bus. Nous comptons partir visiter les villes de Ciudad Bolivar et Ciudad Guayana puis traverser la Gran Sabana en vélo pour enfin faire le treck vers le Roraima.

L´aventure continue et le moral est là!!!

Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?
Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?Caracas - Caracas - 168km - Fin du voyage?

Lien vers album

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Venezuela
commenter cet article

commentaires

Emerson 15/06/2014 18:55

Hola Chicos les escribe Emerson desde Barcelona (couchsurfing), que malo que les haya pasado esto, siento gran pena ya que anteriormente no les había pasado nada y precisamente aquí en Venezuela es donde vienen a pasar el mal rato...y dos veces!!! De todas maneras si quieren venir a Barcelona serán bienvenidos...eso si, no vengan en bicicleta por favor! no es seguro!. Espero puedan continuar su viaje y que ese mal rato no les haga desistir de la idea...no todo es malo aquí y hay muchas cosas que disfrutar y ver. Saludos.

Mag 10/06/2014 14:50

Vous nous avez collé une sacrée frousse!! Plus de peur que de mal, ok....mais nous on est loin, et on s'inquiète pour vous quand même! C'est bien de continuer le périple malgré tout et de ne pas rester sur ces mésaventures.
Qu'est-ce que vous ne feriez pas pour avoir une tablette numérique neuve! et de nouvelles lunettes de soleil!
Sinon, je pense que l'option canine est un bon moyen de défense, et vous pourrez le ramener sans problème en métropole ensuite, hein, non? ;-)
Je pense bien fort à vous dans la jungle vénézuélienne. Prenez soin de vous (sinon je vous botte le c... à votre retour).
Bise
Mag
PS: MERCI beaucoup pour le cadeau. Il est arrivé à bon port...et trône fièrement dans mon appart.

Tonyo 09/06/2014 10:07

Hello les survivors !
A la suite de la lecture de votre article la semaine dernière j'ai contacté quelques connaissances Marseillaises en lien avec le milieu... J'avais pris soin auparavant de bien calculer la taille de vos sacoches afin que l'embout de vos futurs galach nique off dépasse juste un peu (il faut être dissuasif sans être ostentatoire)... C'est bon ça y est j'ai reçu le matos ! Dites moi à quelle adresse j'envoie le colissimo ? à moins que vous préfériez le relais colis ? Bref... redites-moi vite car je ne pourrais pas conserver tout ça à la maison bien longtemps. Caro fait la gueule !
En tout cas faites bien attention à vous, le bus c'est très bien aussi, surtout au Venuezpaslà... Alors courage et ont compte sur vous pour boucler la boucle ;-)
Topette !

Roues Libres 10/06/2014 01:53

Salut, on aurait imagine un peu plus de discretion de ta part. Mais bon les mafieux vivent avec les nouvelles technologies maintenant...

On penche plus pour que tu nous les livres directement sur place. Ça sera l occasion de se voir. Puis ta femme peut se debrouiller toute seule, surtout a une semaine du terme!!!! Hein Caro??

Allez plus que 2 semaines ici, mais surtout des paysages de fous et des gens super sympas!!! Apres c est pire c est le Bresil en pleine coupe du monde... Mais oú va t on?

Bises mon lapinou ;)

Nolive 04/06/2014 18:18

Naelle était affolée ce matin elle m'a dit vas vite sur le blog ....

Effectivement ... Putain de putain de merde !!!! C'est pas cool du tout !!!!!
"Mais bon, pour tous les deux la situation est difficile, nous ne savons pas comment va l´autre" => Ca a du etre horriblement long et stressant !!! ouaou ...
On est tous avec vous ! Reprenez votre souffle ! Et repartez de plus belle ! Faut juste pas s'enteter : partez de ce coin, tant pis pour les lieux que vous ne visiterez pas, tant pis pour les trajets que vous ferez en bus ... Partez, ne vous entétez pas !

Bises et bon courage
Nolive

Nolive 16/06/2014 15:18

10ieme c'est mauvais je suis d'accord !
Faut que je retrouve la preums attitude ... Le pb c'est que dans mon nouveau taf je suis en plein open space et du coup c'est difficile ... En plus je suis pas mal chargé vue que je découvre le poste ! Et puis bon vendredi on part pour 3 semaines en Islande donc faut aussi que je prépare notre voyage ;-)))))

Sinon, oui, j'ai un talent certains pour mettre le doigt là ou c'est fort !
:-)

Bises

Roues Libres 05/06/2014 15:42

Puteborgne, te voila 10e, c est pas trop difficile. En meme temps heureusement qu on a une fidele lectrice Vincennoise. Mais bon tu dois avoir trop de boulot ou tu plantes les tomates cerises :P.

Sinon tu mets le doigt (:P) sur la citation la plus forte. Le moment certainement le plus grave et difficile pour nous. Le pire a ete de ne pas savoir ce que devenait l autre. Mais tout fini bien.

Nous sommes repartis en bus et on nous soutien, la preuve cette nuit on a dormi dans une salle de cours de l universite... Ca fai bizarre tous ces jeunes etudiants, on prend un coup de vieux!!

Gros bisous

Stephoroo 04/06/2014 13:11

Oh les mecs !

vous êtes en formes, vous avez encore les vélos et tout ce qu'il faut pour continuer.
Vous laissez pas pourrir la vie par ses voleurs !
Morts aux cons !
Prenez de la distance, remettez vous en selle et continuez à profiter.

Bises et bon courage les mecs,
Steph

Roues Libres 05/06/2014 15:29

100% d accord!!! Puis surtout il nous reste plus grand chose avant de terminer, alors c est reparti!!

Bises

florence 04/06/2014 06:31

Courage les gars et faites surtout attention à vous! Ne laissez pas des abrutis gâcher votre magnifique aventure!! Au plaisir de vous lire bientôt. Gros Bisous Bretons ;-) On pense fort à vous.

Roues Libres 05/06/2014 15:28

Salut le bonnet rouge! Effectivement ils etaient quand meme abrutis, car 4 contre 2 et recuperer seulement des lunettes de soleil, c est la loose. Mais bon c est ce qui nous a sauve et nous permet de poursuivre de plus belle.

Bises

Naëlle 03/06/2014 23:54

ohlala les coupains... heureusement plus de peur que de mal. Mais bon, c'est toujours hyper choquant de se faire agresser. Surtout dans ces conditions, où l'on voit que la police n'en n'aurait rien à foutre si quelque chose arrivait... Bon allez, zapper cette histoire! Mais soyez prudents+++ Je vous embrasse très très fort, et vous envoie plein de belles ondes pour continuer votre beau voyage!

Roues Libres 05/06/2014 15:27

Merci Naelle, effectivement faire une deposition pendant que l agent regarde E.T., c est pas donne a tout le monde. Mais bon en meme temps comme j ai rien signe, c etait pas vraiment une deposition. Le pire c est qu ils nous ont meme pas propose un verre d eau. Au moins les Policiers Chiliens nous donnaient du pain maison!!! Bises

zoiï 03/06/2014 23:10

Et ben, ca fait beaucoup deux agressions en si peu de temps. Faites bien attention à vous. Bises

Roues Libres 05/06/2014 15:24

LA prochaine fois on se battera a coup d Ouzo ;) bises

Tibass 03/06/2014 22:23

Courage, gardez la foi, armez-vous ++ Tib.

Roues Libres 05/06/2014 15:24

On veut des propositions!!

Marie-Anne 03/06/2014 18:32

Arf pas cool tout ça :( mais vous avez raison de ne pas renoncer, ce serait trop dommage de finir sur une mauvaise impression qui ne reflète pas le reste de l'épopée !
La solution bus est sans doute plus prudente. Sinon il faut vous trouver un gros chien errant qui fait peur et qui vous accompagnerait, ça dissuaderait ;)

Roues Libres 05/06/2014 15:23

Et voila, encore une fois Bibou va gagner et on va se trouver un chien. On en a eu pourtant 3/4 qui nous ont escorté depuis le debut du voyage. En plus avec tous ceux qui trainent dans les rues, ca serait facile... Mais savez-vous que les policiers nous ont demandé avec quelles armes vous vous defendez pendant votre voyage? Euh aucune, on est les gentils nous !! Puis Fanny tu oublies que j ai pas envie de coucher dans la tente avec une nouvelle bete a poils... Bises

fanny 03/06/2014 19:55

Le chien c'est une bonne idée, en plus Bibou est très fort pour se faire des copains canins ! Après c'est plus dur de loger chez l'habitant avec un toutou qui fait peur...

AJfamily 03/06/2014 17:53

eh bien, vous avez eu chaud !
prenez soin de vous
biz

Roues Libres 05/06/2014 15:20

On te confirme, qu est ce qu il fait chaud au venezuela!! bises

Ocar 03/06/2014 17:49

He chicos! que malo es leer que les han robado! y 2 veces!!! venezuela es así según cuentan, es como el wild wild west... pero shit happens all the time they aslo say... espero que sigan con la aventura, les fue bien de todas formas, por lo menos no han perdido las bicicletas! harto animo desde chile! saludos!

Roues Libres 05/06/2014 15:19

Hola O car, Yep al final todo bien, todo eso por nada... Podemos seguir el viaje y eso es el principal. Tienes tiempo de planear tu llegada a Venezuela ;) Un gran abrazo y tambien cuando sigues la bici?

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate