Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 20:24
Bilan Venezuela - Todo fino?

Ah le Venezuela! une destination à part dans notre voyage. Ça restera le pays où l´on aura le plus modifié notre manière de voyager à vélo. Tout d´abord pour faire face à la situation économique du pays mais aussi suite aux deux agressions. (Ça devait bien arriver...). On nous avait déconseillé d´y aller, mais franchement, le pays recèle de beaux trésors dont sa population d´une extrême générosité. Muchas gracias amigos Venezolanos!

Notre parcours

Le Venezuela était notre dernier grand pays avant la dernière ligne droite vers les Guyanes. Grand comme 2 fois la France, nous l´avons parcouru d´Ouest en Est. Puis comme il faut passer par le Brésil pour aller au Guyana, on est parti vers le Sud.


Au total 1955 km en vélo (Orange) et 600km en bus (gris) entre Caracas et Ciudad Bolivar.

Bilan Venezuela - Todo fino?

Paysages et nature

Pendant ces deux mois nous avons beaucoup apprécié la diversité des paysages. On a aimé parcourir les beaux parcs naturels, comme Morrocoy avec ses îles plages appelés "Cayos"; les dunes à Coro; voir les dauphins sur l´Orinoque et l´incroyable Gran Sabana.

Voici quelques photos emblématiques:

Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?

Patrimoine et culture

 

Notre trajet au Venezuela s est construit avec l´envie de découvrir le patrimoine historique et architectural du pays. Le cœur colonial de Coro est magnifique et nous sommes familier à présent avec cette architecture. Caracas avec son architecture hétéroclite nous a surprise. Beaucoup de béton mais ça donne de beaux ensembles comme la cite universitaire. Enfin Ciudad Bolivar a beaucoup de charme.

Bilan Venezuela - Todo fino?Bilan Venezuela - Todo fino?Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?Bilan Venezuela - Todo fino?Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?

Mais au niveau des musées et de l´offre touristique nous avons été parfois déçu et surtout noyé par l´omniprésence de Simon Bolivar. Lui et rien d´autre? Bon on exagère un peu, y a quelques musées qui ne parlent pas de lui, comme le musée Jesus Soto à ... Ciudad Bolivar.
Forcement être au Venezuela dans son pays natal c est difficile de passer à côté, mais depuis la Bolivie il a sa statue dans toutes les villes. Enfin Chavez a remis au gout du jour son culte et ses idéaux. Nous étions au bord de l´overdose!!

Bilan Venezuela - Todo fino?

La Révolution Bolivarienne

 

Bilan Venezuela - Todo fino?

Officiellement nous étions dans la République Bolivarienne du Venezuela. Pays qui fait sa Révolution depuis l´arrivée au pouvoir de Chavez en 98. C´est bien sûr l´autre personnage incontournable du pays. Il reste largement adoré par la majorité des Vénézuéliens un an après son décès.


C´est dans ce pays que nous avons le plus échangé sur la Politique. On a eu la chance de rencontrer et de discuter avec des Chavistes et des opposants. En même temps la situation actuelle ne peut pas laisser indifférent. La faute au président actuel? Les années Chavez? La guerre Economique Made in USA? La manne pétrolière (sources de profits et d´injustices) ?


Pour certains le pays va très bien, on lui livre 'juste' une guerre économique. Pour d´autres c´est le chaos!

Bilan Venezuela - Todo fino?

Vous le comprenez, il faut être soit pour le pouvoir, soit contre lui, il n´existe pas de milieu ici. Alors pour nous pas facile de se faire une opinion, de juger un pays qu´on traverse seulement pendant quelques semaines. Nous ne savons pas comment c´était avant l´arrivée de Chavez. Mais dans tout les cas, nous n´avons pas seulement été touristes. Nous nous sommes confronté aux problèmes des habitants:


- Un coût de la vie très cher. (Par chance nous avions prévu quelques Dollars pour changer au marche noir, ce qui nous a permis de vivre avec 200 Bolos/j Au marche noir ça représente 2 euros et au taux officiel 20 euros soit 10 fois moins!! Une grande bouteille de Coca coute 50 bolos, un repas 150 bolos et une chambre 350 bolos).


- Une pénurie des produits dans les magasins (Huile, lait, farine, pâtes, riz et PQ!!), avec file d´attente interminables. (Nous avions fait un gros plein en Colombie et nous avons privilégié les fruits, les légumes frais et le pain qui se trouvent presque facilement partout, à prix corrects).


Nous n´étions que de passage et nous avons pu adapter notre mode de vie, en privilégiant certains produits et en n´allant jamais à l´hôtel par exemple. Si nous avions prévu plus de Dollars, on aurait pu vivre normalement. Mais pour la population c est le quotidien, la vie devient compliquée et on a senti soit un ras le bol, soit une résignation. Nous avons eu l´impression que le Gouvernement parle beaucoup et passe plus de temps à montrer du doigt des responsables extérieurs.


Un pays qui traverse une situation compliquée, qui peut compter sur son énorme réserve de pétrole, mais qui n´arrive pas à endiguer les inégalités et la pauvreté surtout en ville. Pourtant Chavez a fait construire beaucoup de logements sociaux, mais ce n est pas tout d´offrir quasiment le plein d´essence, il faudrait que les gens se fassent eux-mêmes la révolution.

Les Vénézuéliens, la richesse du pays

Il n´y a pas que la politique dans la vie et ça, le peuple le fait vite oublier. Ses habitants sont exceptionnels : générosité, spontanéité, solidarité, sourires. Certes, il y a 6 mauvaises personnes qui se sont mis en travers de notre route, mais on n´a pas compté le nombre de personnes joyeuses, curieuses, communicatives et incroyablement aimables.


Combien d´anonymes nous ont pris en photo sur le bord de la route? Jamais on ne nous aura autant donné et offert: nourriture, restaurants, boissons et même de l´argent (la honte). Alors forcément on a dans le cœur nos amis Vénézuéliens!!

Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?

Gastronomie

Notre budget était serré, nous avons fait très peu de restos. Mais nous avons tout de même apprécié de nombreuses spécialités: Arepa (petite galette de maïs fourrée, meilleure qu´en Colombie), la Cachapa (Grosse galette de maïs sucrée), plat en sauce avec de la viande. Le pain est l´un des meilleurs du continent, quand le Boulanger a de la farine...


Les fruits restent exceptionnels, savoureux et bons, notamment les mangues directement dans l´arbre.


Enfin les familles qui nous ont accueillis, ont pris le temps de cuisiner pour nous et nous avons passé de bons moments à table: poulet roti, casabe (Galette de manioc) + fromage et même du vin!! Sans oublier la cuisine savoureuse d´Adriana et de Maria à Puerto Ordaz.

Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?

Hébergements

Bilan Venezuela - Todo fino?

Pas toujours facile de bivouaquer dans un pays réputé dangereux. Apres s´être fait réveiller par la police, armes aux poings, on a changé un peu nos habitudes. On a tout de même campé 15 nuits. Nous avons demandé l´accord des habitants au cours de 7 nuits (Plusieurs fois dans des salles de classes). Grâce a Couchsurfing, Warmshowers et l´incroyable rencontre de Rafael au bord de la route nous avons été hébergés 26 nuits (Parfois chez les pompiers, à l´université et à l´armée). Cette chaîne de solidarité s est poursuivie pendant 11 jours d´affilé en comptant une nuit dans le bus.


Comme nous n´avions pas les moyens, nous n´avons jamais été a l hôtel, mais les 2 dernières nuits, suite au désistement de notre contact, nous avons mis la tente dans le couloir d´un hôtel miteux (pas d eau la nuit et les chiens a sa mémère qui aboient un peu trop)...

Ce qui va nous manquer:

Bilan Venezuela - Todo fino?

- Les Vénézuéliens, leur générosité et leur solidarité
- La diversité des paysages et du patrimoine
- L´essence gratuite
- Le pain
- Le climat plutôt bon

Ce qui ne nous manquera surtout pas:

- Les voleurs (En vidéo ci-dessous, le lieu paradisiaque de notre 1ere agression)
- Le vent de face et la pluie
- Les ordures au bord de la route et sur la plage
- Le vie chère et la rareté des produits

Bêtisier

Cette fois-ci on n´a pas trop de photos et une vidéo, mais quelques petites galères qui peuvent à présent nous faire sourire. Après plus d´un an et 9 mois de voyage, le matériel commence à nous lâcher petit à petit.


- Le porte bagage avant et le tabouret de Tetef se sont cassés (Ils tiennent le coup grâce aux colçons)


- Le réchaud ne fonctionnait plus (Il fallait juste le nettoyer, on ne l´avait jamais fait!!!)


- Un câble de vitesse à changer pour Tetef et le retour des crevaisons...


- Le matelas de Bibou commence à avoir une grosse bulle (Il dort avec quelques épaisseurs de vêtements sous le matelas).


- Nos 2 compteurs qui nous lâchent au même moment (Fallait chamger la pile et les faire secher!!!)


- Le sac à dos Bolivien continue de se déliter... Il a céder au niveau d´une bretelle (Heureusement on nous a offert du fil et une aiguille).


- Bibou s´est ouvert le crâne au sommet du Roraima. L´infirmière Tetef a su faire bon usage des steristrips. Mais le plus drôle (maintenant), c´est qu´on est tous les deux tombé dans les pommes. Bibou parce que Tetef lui a dit "c´est profond, mais superficiel". Tetef parce qu´il n´est pas habitué à voir du sang... Mais rassurez-vous, Bibou s´est remis rapidement et a pu faire les 3j de rando qui restaient pour rentrer!


-Sans oublier la Tablette et la trousse de Toilette qui sont retenues en otage, dans le village de Todasana sur la côte du Venezuela.

Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?
Bilan Venezuela - Todo fino?

Vidéos

Retrouvez toutes nos vidéos sur le lien suivant:

Remerciements

 

Notre voyage au Venezuela a été magnifique et bien mouvementé grâce à vous. Nous tenons donc à remercier:
Les militaires en hors-bords finalement accueillant; La famille (3 générations) pour l´eau fraîche; Luis pour le super accueil a Maracaibo, le 2eme Luis pour les échanges et le tour by night; Les mecs du camion d´ananas; Celui qui nous a regonflé nos vélos; Le militaire qui nous offre de l´argent; Euh les Policiers qui nous braquent et Juan qui les a prévenu? Dima pour la nuit au lycée, José fils, père et Consuelo à Coro; Rafael notre Ange-gardien; Neno et les femmes curieuses pour la nuit dans l´école; La nuit à côté du poste; Tony et José les cyclistes sur l´autoroute; Feydor pour les gâteaux; Roberto, Francisco et Jorge pour les discussions et l´accueil à Valencia; Gladys la concierge pour le drapeau; Angel, le resto et la visite de Maracay; Daniel, l´emfant qui nous cueille des mangues; Diana, Nilson et Yoselin, pour le toit et la nourriture; Rafael et Karine pour l´accueil à Caracas; Fabrice pour les échanges à l´Alliance française; Jorge pour avoir emmené Bibou au poste de Police; Gustavo et Luz Maria pour les brosses à dents et le dentifrice; Luis pour nous avoir emmené nous et les vélo au poste de Police; Amalis la seule détective un peu concernée; L´hôtel pour la douche; Rafael encore et pour toujours!; L´UNEG: Kleydis, Julio, Luis Alfredo et Hermès, Adriana, Victor Hugo et Maria; Luis Rojas du programme de radio "Pata y pedal"; La famille d´Hermès; L´UNEG, Yoel et Gregorio; La femme sur le marché pour les légumes; Les pompiers et les gardes nationaux pour l´accueil et la nourriture; La famille Pemon; Braulio notre guide pour le Roraima; Les installations à Paraitepuy; Les sportifs pour les Gatorades et surtout le snickers; Oswaldo pour les infos et Maud pour les discussions et les échanges en Français; Adrian pour l´essence directement prise dans le camion citerne!!!

Ouf!

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Venezuela
commenter cet article

commentaires

Nolive 13/08/2014 13:39

- Bibou s´est ouvert le crâne au sommet du Roraima. L´infirmière Tetef a su faire bon usage des steristrips. Mais le plus drôle (maintenant), c´est qu´on est tous les deux tombé dans les pommes. Bibou parce que Tetef lui a dit "c´est profond, mais superficiel". Tetef parce qu´il n´est pas habitué à voir du sang... Mais rassurez-vous, Bibou s´est remis rapidement et a pu faire les 3j de rando qui restaient pour rentrer!

=> J'ai explosé de rire en lisant cette section !!!!

Stephoroo 01/07/2014 16:50

Oh les mecs,

terminé le vénézula et les vénervés.
C'est super de voir que vous avez retrouvé la patate.
J'espère que vous avez pas perdu la banane ;)

Y'a pas de photos des caleçons qui tiennent le tabouret et le porte vélo avant ?
D'ailleurs, j'ai l'impression, de vue, que le vélo de Tetef est moins lourd que celui de Bibou.
C'est juste un effet d'optique ?

Comment se passe le Brésil ?
Vous vivez un peu l'ambiance cuope du monde ?
Ca fait qu'en plus d'écouter la musique a bloc dans les camping ils gueulent comme des veaux en regardant les matchs ?

Très très bon l'épisode des pommes.
J'espère que ça a pas duré longtemps et que vous êtes devenus des guerriers depuis.

Oubliez pas de laver ce qui doit être lavé.

Bises,
Stephoroo

Roues Libres 12/07/2014 20:58

Oui, le velo de tetef est moins lourd que le mien, ca se voit tres bien! Mais bon, il te repondra qu il est plus leger et moins muscle que moi, donc c est normal...

Pour l ambiance coupe du monde, ma reponse a ce commentaire est un peu depasse par notre precedent article... On vient de traverser la foret, loin de toute civilisation, et ca c est mieux que cette p.... de coupe du monde dont on se fout, et qu il y a des problemes plus importants que 22 gugus qui tapent dans une balle en cuir et qu il vaudrait mieux eteindre sa tele, son telephone et son vibro pour profiter de la nature et des amis qu on a autour. Mais bon...

On se lave tres bien ici, au Guyana, il pleut beaucoup. Cool.

K-ro 01/07/2014 12:07

Hey! Même si le contexte était effectivement pas très drôle, l'histoire du double "tombage" dans les pommes m'a bien fait rigolé en imaginant la scène! c'est toujours autant un plaisir de vous lire. Bisous à vous !

Roues Libres 12/07/2014 20:53

On en rigole aussi maintenant, mais sur le moment, quand tu sais que tu es a 2 jours de marche du 1er village, ou il y a aussi tous les medicaments et le desinfectant, c est flippant. Mais evidemment, c etait pas grave, et sur le moment, on n en sait rien! Ca restera un sacre souvenir...

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate