Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 20:23

Quand on arrive en ville

Bogota - Villa de Leyva - 288km

C'est toujours un peu stressant les arrivées dans une grande ville. On débarque à Bogota en pleine semaine et il s'agit d'une ville qui compte plus de 7 millions d'habitants. Mais lorsque c'est congestioné, avec nos vélos on se faufille pendant que les automobilistes font du surplace!


Mais dîtes, Bogota, c'est la 9ème capitale du voyage et surtout l'avant dernière grande capitale avant Caracas et la fin du voyage. Papas, mamans ça commence à sentir la fin!

(Santa Fe de) Bogota, Capitale de la Nouvelle-Grenade
 

Parcourir les rues du coeur historique de Bogota, c'est partir sur les traces du passé. Les rues sont étroites, les maisons colorées, les porches cachent de beaux cloîtres et les églises exhibent leurs richesses. Ces 4 jours à visiter la ville nous ont enchantés. Que de musées, de monuments et de perspectives pour apprécier cette ancienne capitale coloniale et surtout mieux connaître l'Histoire du pays.

Voici un petit aperçu des monuments:

Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km

Parmi les musées, notons l'extraordinaire collection léguée par Botero au musée de la Banque Centrale. Voilà des mois que nous n'avions pas vu de Renoir, Pissarro, Ernst, ... Sans compter les oeuvres du maître, toutes en rondeurs et pleines d'humour.

Bogota - Villa de Leyva - 288km

L'autre incontournable, c'est le musée de l'or. On aurait fini par croire que les Conquistadors avaient tout raflé et expédié en Europe. Mais heureusement il reste de belles pièces et on en apprend davantage sur les peuples indigènes.

Prendre de la hauteur

Rien de tel qu'une ascension à Montserrate pour apprécier l'étendue de la ville. Bon on a pris le téléphérique pour monter et les 2000 marches pour descendre. Mais de là-haut la vue est grandiose.

(Sainte Pollution de) Bogota, Capitale de la Modernité
 

Bogota - Villa de Leyva - 288km

Quand on vous dit que c'est congestioné, c'est pas pour rire. On a bien profité des pistes cyclables lorsqu'elles étaient logiques, mais à la fin de la journée la gorge gratte.
En revanche le quartier moderne nous a aussi beaucoup plu. Pas de beaux édifices comme à Medellin, mais des immeubles sympas. Dont une tour écran géant la nuit:

Bogota - Villa de Leyva - 288km

On s'est même payé le luxe d'aller réclamer des guides touristiques au 18ème étage du Ministère du Tourisme. C'était un peu Astérix et les 12 travaux, mais on a tout de même réussi à avoir nos guides!

Le dimanche la ville vit à un autre rythme, les rues sont cette fois envahies par les gens et les vélos. On retrouve toutes sortes de vendeurs: glaces, obleas (on vous fourre une gaufrette selon l'envie), graines pour pigeons, parapluies, antennes, jus de canne, saucisses, cigarettes et toujours les minutos pour appeler sur un mobile. Sans compter les fausses statues (Robocop, chef indigène), le faux Mickael Jackson qui animent les coins de rues. Vraiment une capitale vivante et qui mérite d'y passer du temps.

Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km

Les Bogotins? Euh les habitants de Bogota

Bogota - Villa de Leyva - 288km

Pour profiter au mieux de notre séjour, nous logeons chez des gens adorables. Tout d'abord dans la famille de Javier. Lui est étudiant et comme nous, il aime voyager à vélo. Enfin nous finissons le séjour chez Cristina et Oscar, profs d'art plastique et de musique. Encore une fois on kidnappe leur cuisine pour le plaisir des papilles! Nos habituels Pancakes, un boeuf Stroganoff et des paupiettes de poulets qui font le régal de nos hôtes.

Bogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km

Enfin parlons d'Anita. Elle nous a rendu un sacré service. Puisque Tetef devait recevoir sa nouvelle carte bancaire. Elle a receptionné le colis et l'a gardé précieusement jusqu'à notre arrivée. Anita est la tante de Samy que nous avions croisée avec son copain Vincent à la Paz en Bolivie. Comme quoi la solidarité entre cyclos permet de se simplifier la vie.
Samy et Vincent font un tour du monde en vélo et à présent ils doivent être au Vietnam. Bon ils préfèrent plus mettre leur vélo dans un avion, un bateau ou un bus que de pédaler! (J'écris ça juste pour voir ce qu'ils vont dire dans les commentaires!!!). En tout cas merci beaucoup les Belges! Blog : http://etsionpartait.be/

Mine, religion et sel...

Nous quittons Bogota par les pistes cyclables. Quel plaisir d'éviter ainsi l'autoroute et les bouchons. Nous faisons pratiquement 20 km en dehors du trafic. Bon tout à une fin, on se retrouve ensuite sur une voie rapide sans bande sur le côté. Mais quelques kilomètres après il y a une piste qui cette fois nous mène jusqu'à Zipaquira.

Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km

Cette ville est connue pour accueillir une mine de sel. Eh oui, il y a plus de 200 milions d'années, ici c'était la mer. Le temps et le soulèvement des Andes ont emprisonné le sel sous la montagne. Depuis toujours l'homme y extrait l'exhausteur de goût.

Mais les mineurs colombiens sont aussi de fervents croyants. Ils ont donc transformé une partie de la mine en... cathédrale. Celle-ci se trouve dans les tréfonds de la terre, litéralement sculptée dans la roche. Donc lors de la visite, on peut voir une multitude de croix en sel, des plafonds en sel, des pries dieux en sel. Le tout mis en valeur par de beaux éclairages.

Bogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km

A Zipaquira, nous sommes hébergés chez Carlos. L'année prochaine, il envisage de partir faire le tour de l'Amerique du Sud en vélo... Quelle idée?! Pour remercier la famille, on prépare nos blinis accompagnés de guacamole, rillette de thon, poivron mariné, tzatziki et gateau au chocolat! On perd pas la main : c'est un diner (presque) parfait!

Fossiles, pavés et héroïsmes

Bogota - Villa de Leyva - 288km

Cette étape prend fin à Villa de Leyva. Charmante ville coloniale, pleine de charme, de vielles pierres et d'histoires.
Tout d'abord retournons au Crétacé... Encore une fois, ici c'était la mer, et y'avait d'énormes bestioles qui chassaient dans le coin. On a pu voir un fossile tres bien conservé de ce dino aquatique.

Ensuite la ville conserve des rues, des maisons et églises de style colonial. Gros pavés, murs blancs, toitures en tuiles. Un vrai décor de cinéma qui évolue au cours des heures.

Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288kmBogota - Villa de Leyva - 288km
Bogota - Villa de Leyva - 288km

Enfin nous avons pu y connaître davantage deux personnages historiques:

- Nariño qui y est mort, connu pour avoir insuflé l'Indépendance colombienne, notamment en ayant traduit en espagnol la Déclaration des Droits de l'Homme (Merci la France)


- Ricaurte qui y est né, connu pour avoir soufflé les Espagnols. Oui il s'est fait sauter avec les munitions tuant beaucoup d'Espagnols et permetant ainsi à Bolivar de gagner une bataille et finalement l'Indépendance du Vénézuela.

Diffuseur de joie

Bogota - Villa de Leyva - 288km

Au cours de cette étape, malgré pas mal de camions sur certaines portions, nous apprécions les paysages qui changent régulièrement : eucalyptus, prairies verdoyantes, vaches laitières, oliviers, pins,... Un mélange de Suisse et de Provence selon les vallées. Un jour, on croise Alvaro en vélo avec sa compagne. Lorsqu'il nous donne sa carte, Tetef se souvient l'avoir vu. Et pour cause voilà 10 ans qu'il est sur les routes. Comme nous il est passé à la casa de cyclista de Lucho à Trujillo. (Maman on t'a déjà expliqué qu'il faut prononcer "Trouriyo"). Bref, il avait signé le livre d'or.
Mais que fait-il sur les routes depuis 10 ans? Et bien il diffuse la joie et le rire autour de lui. Car Alvaro est le biciclown! Il fait des spectacles. Voici son site:


Nous n'avons pas pu voir son nez rouge. Mais à nous aussi, il nous a rendu heureux! En effet il arrive du Vénézuela et il en est ravi. Il nous rassure en disant que la situation est meilleure et que là-bas les gens sont très sympatiques. Quel soulagement, car avec les manifs et les autres échos que nous avions eus on commencait à s'inquiéter. Car oui dans un mois le visa expire et on sera là-bas. Donc on accélère le mouvement pour profiter des nombreuses richesses qui nous attendent encore. Direction Mompox sur le rio Magdalena puis la côte Caraïbe!

Pour voir les photos, cliquez sur l'album suivant:

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Colombia
commenter cet article

commentaires

Nolive 11/06/2014 23:26

Bogota ca a l'air tres sympa en effet !

Renoir et pissaro ils font la coupe du monde ? Pour quelle équipe ?
;-)

Sinon votre diner, si c'était un diner (presque) parfait, vous avez surement perdu non ?

Bises
Olive

Fanny 20/04/2014 14:39

En fait les inventeurs d'Allien et autres monstres marins et/ou extraterrestres n'ont rien inventé du tout ! Ils ont juste copié les cétacés du crétacé ! (ouais je sais ce ne sont pas des cétacés mais j'aimais bien la paréchèse)...
Par contre pour votre passage au Venezuela, malgré ce que vous a dit votre copain Biciclown, il y a à nouveau depuis 5 jours des manifs assez violentes... et attendez-vous à des supermarchés aux rayons presque vides et des files d'attente interminables !
Bon courage...
Bisous !

Roues Libres 20/04/2014 18:07

La reference a Alien,c pour nos tetes?!?? Bon, Ok, faut qu on se coupe les cheveux, on aura l air plus civilise apres...

Pour le Venezuela, on a toujours un oeil dessus. Pour l instant, on continue d aller au Venezuela, en revanche, notre trajet la bas va surement s adapter a la situation... C est quand la premiere fois que ce genre de choses nous arrive! Tous les autres pays etaient vraiment calmes... Un autre probleme, c est que si on veut aller jusqu en Guyane francaise, on n a pas d autre possibilite que de passer par le Venezuela, ou alors, il faut rebrousser chemin, passer par le Perou, le Bresil et remonter vers la Guyane. Ou alors, on change : on remonte vers le Panama et toute l amerique centrale! Ca sera une prolongation de notre voyage de 2 ans...

Sami et Vincent 14/04/2014 11:41

Pfiou que de souvenirs en vous lisant ... Ça nous parait déjà si loin ...

C'est bien normal de s'entraider entre cyclo ... Je n'oublierais pas votre soutien durant ma GRAVE maladie à Copacabana (ou était-ce du foutage de gueule ? je ne me rappelle plus après tout ce temps ;-) )

Ces remarques, venant de délinquant comme vous, ne nous atteignent pas ... (mais on n'hésitera pas à lancer des sushis sur vous pour que les condors vous attaquent) ...

A bientôt, et si vous voulez de la bière belge, comportez-vous mieux :)

Roues Libres 18/04/2014 00:32

Ohhh! Il n y en avait qu un seul de delinquant... L autre s est plutot bien comporte, n a fait que donner un coup sur le retro et pis voila. Il en faut toujours un qui soit bien eduque...

Pour ce qui est de la biere belge, on en reverait ici! Il fait une chaleur etouffante (on est a mompox), mais les seuls bars qu on trouve diffusent de la musique a crever les tympans. alors, on se contente d eau fraiche, ce qui est peut etre plus raisonnable a velo!

Fellin Pierre 13/04/2014 10:52

Oulala oufti va pas aimer le Vincent......:)
Vous serrez privé de frites quand vous passerez en Belgique ....
Ou comme en Bolivie ... Prison sans biere Belge
Bon voyage .a vous deux .
On vous attend en Belgique.
Papa de Vincent

Roues Libres 18/04/2014 00:28

Oh lala! Toute la famille nous lit! Bon, eh bien on va remedioer a cela dans les prochains articles...

On est un peu parti sur vos traces en Colombie : Bogota, Medellin, l eje cafetero... Et en ce moment, on continue vers le nord : Mompox, Cartagena, Santa Martha. Decidement, 3 mois, c est court pour tout visiter!

Papa Bubu 13/04/2014 09:34

Magnifique la vue sur Bogota dommage pour la pollution.Marrant la statue style Menekenpis.Bonne route.Bisous Papa.

Roues Libres 18/04/2014 00:26

Oui, la vue etait epousatouflante d en haut, et on profitait de l air pur...

Le petit garcon qui fait pipi n est pas tres bien reussi, mais il fait penser effectivement a son homologue belge!

Elyane 13/04/2014 07:20

ce matin c'est rando pédestre comme tous les mois sur les sentiers de St Flo et des environs !
bon d'accord, c'est pas l'Amérique, mais chacun fait ce qu'il pneu !!! Pour plus d'info sur ce qui s'passe ici : faceboock "Brocante L'Alibi Vendée" Bizzzz à vous et continuez les cours d'histoire/géographie/sociologie/cuisine et tutti quanti avec votre humour sympa !

Roues Libres 18/04/2014 01:07

Ah les joies de la marche, ca fait du bien et finalement autour de St Flo on voyage un peu : Maison Blanche, Vignes, vaches, ...On espere que le temps est de la partie. si on peut envoyer un peu de chaleur sans pb... Merci pour l humour, on sasit pas si le blog est drole, mais parfois y a des situations qui sont terribles. Pas toujours facile a retranscrire... bises

romain 13/04/2014 01:47

Pas les bogotins... les bogoss! ;-)
Bizous

Roues Libres 18/04/2014 00:24

Bien vu! On a la classe avec nos vieux vetements sales sur nos velos .-)

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate