Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 19:33

Notre arrivée à Chavin en bus avait été mouvementée. On avait installé notre bivouac quasiment dans la ville, à 3 heures du matin...

Après quelques heures de sommeil, on se réveille avec pas mal d'activité autour de nous : les enfants vont à l'école, les parents vont travailler, les vieux s'assoient sur le petit muret près de la tente. On fait sensation!

Si on ne s'est pas vraiment éloigné, c'est qu'on souhaite visiter le site archéologique de Chavin de Huantar, dont la civilisation a commencé il y a près de 3000 ans. L'apogée a eu lieu entre 800 avant JC et 200 avant JC soit près de 2000 ans avant les Incas!

On distingue parmi les ruines les murs du temple, mais ce qui retient l'attention, ce sont surtout les galeries creusées sous le temple, dont l'une mène à une sculpture représentant le dieu de cette civilisation. Incroyable!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Tout autour du temple étaient disposées des têtes sculptées, dont la plupart sont actuellement conservées dans le musée du site.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Il s'agit d'une civilisation qui ne connaissait pas l'écriture. L'histoire et les croyances ont été déduites en particulier sur les poteries retrouvées sur place.

Après cette remontée dans le temps, nous reprenons la route. Nous souhaitons traverser la Cordillière Blanche à vélo, qui, comme son nom l'indique, est couverte de neige et de glaciers. Il paraît que les paysages sont à couper le souffle! Nous sommes déjà à 3100m, mais nous commençons par descendre sur de l'asphalte. Le temps est de plus en plus incertain. Dans la côte qui mène au col, la route se transforme en piste et il commence à bien pleuvoir. Heureusement, la piste tient le coup et ne se transforme pas en boue... Là-haut, à 4300m, le soleil apparaît enfin et nous laisse découvrir le lac et les montagnes autour : ce sera notre bivouac pour la nuit.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le lendemain, après une petite pause dans un village pour tout faire sécher au soleil, nous retrouvons l'asphalte!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Mais l'accalmie est de courte durée. Alors que nous entamons le deuxième col, la brume, la pluie et le vent de face se cumulent. On ne voit rien du paysage, en fin d'après-midi nous sommes complètement trempés et frigorifiés. C'est une journée très difficile.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le lendemain, nous arrivons au sommet, toujours dans la brume, mais avec une nouveauté cette fois : la neige! Oui, à 4700m, il fait vraiment froid. Ce qui est rageant en plus, c'est qu'on n'aperçoit toujours pas les paysages et qu'on est monté en aveugle depuis le début de cette côte. Après avoir traversé le tunnel qui passe sous le col, nous avons quand même une bonne surprise : il ne neige presque plus de ce côté-là et il semble faire plus clair.

Puis dans la descente, c'est la surprise. Alors qu'on ne les attendait plus, les éclaircies arrivent, dégageant un peu le paysage autour et laissant apercevoir quelques glaciers! On aperçoit peut être le Huascaran, le sommet le plus haut du pays.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

On en profite pour déjeuner au soleil, faire sécher toutes nos affaires et notre moral remonte en flèche!!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Nous descendons plus de 2000m de dénivelé l'après-midi jusque dans la vallée, refaisons le plein de nourriture dans la grande ville. Mais décidément, la météo nous poursuit (bon, ok, c'est la saison des pluies qui a commencé dans les montagnes péruviennes...) : nous repartons sous une forte pluie et commençons à être trempés... Cette fois, la chance nous sourit : nous trouvons un abri en tôle pour la nuit!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le lendemain, c'est sûr, nous voyons enfin le Huascaran, sommet le plus du Perou, a 6768m. Ca ne servait à rien de monter à 4700m puisqu'on le voit depuis la vallée à 2500m... Mais on aime le sport!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Dans la vallée, nous avons changé d'ambiance. Les terres sont fertiles, il fait chaud, il y a de nouveau beaucoup de circulation. Ca change de notre solitude lors de la traversée de la Cordillière Blanche. Mais après la dernière ville, le trafic disparaît, l'asphalte aussi et nous nous enfonçons dans le Cañon del Pato, dont la route longe le cours d'eau, grâce à 35 tunnels!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

On croise quelques voitures, encore une mygale sur la route et surtout des paysages incroyables!

Le paysage se transforme. Après la vallée fertile, nous passons à des paysages désertiques. Ici, il ne pleut quasiment pas. Et dire que pendant les 2 jours précédents, nous étions dans la pluie, voire la neige, sans pouvoir faire sécher nos vêtements... Sans végétation, on distingue les montagnes autour, très colorées.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Mais ce n'est pas tout à fait le désert : dès qu'un cours d'eau descend d'une montagne vers un terrain à peu près plat, il est utilisé pour l'irrigation. Au fur et à mesure de la descente, la vallée se fait plus large et tous les terrains sont occupés par les cultures. Il y a des avantages : il y a régulièrement des villages pour refaire le plein et on trouve parfois sur la route de quoi agrémenter le repas du soir.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Mais il y a aussi des inconvénients : on a un vent de face terrible, la vallée est infestée de petites mouches suceuses de sang (ça gratte!!!) et il est difficile de trouver un bivouac. Alors on s'éloigne un peu de la route et on se rendra compte le lendemain matin qu'on était sur un site archéologique pas encore fouillé...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

On arrive sur la côte. Enfin pas tout à fait. On n'est pas très loin, mais la route ne s'en approche jamais, on ne voit quasiment pas la mer. Les paysages sont désertiques, les montagnes sont parfois recouvertes de dunes de sable. Ca perd un peu d'intérêt... Mais sur cette partie de la côte, et depuis Paracas, le vent souffle plutôt du sud. Et en fin d'après-midi, il forcit. Il nous pousse, on a l'impression parfois d'être sur une mobylette, les kilomètres défilent.

Pour midi, on demande "l'hospitalité" afin de pouvoir se reposer à l'ombre et à l'abri du vent. Nous sommes accueillis dans l'atelier d'Herbert, sorte de Bagdad Café, pour les pneus de camions! Et on est au milieu de nulle part...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

On remonte de cette manière jusqu'à Trujillo. Jusque chez Lucho qui tient une casa de cicilista (maison pour cyclistes). Nous ne sommes pas seuls : 2 Allemands et 1 Colombien sont présents. Mais également Jean-Baptiste, Franco-Canadien, que nous avions croisé sur la route en repartant d'Ushuaia, mi-février! Le monde est petit...

Depuis qu'on est parti de Chavin, on ne s'était pas pris une journée de repos. La pluie, la neige, le soleil, les montagnes, les glaciers, les vallées fertiles, le désert, le vent de face, puis de dos... On a déjà l'impression d'avoir fait plusieurs voyages pendant ces quelques jours!

La casa de ciclista est donc la bienvenue. Et autour de la ville, il y a en plus 2 sites majeurs. Tout d'abord, nous avons visité les Huacas de Moche ("motché"). Cette civilisation, datant de 200 à 500 après JC, a reconstruit un nouveau temple sur l'ancien, 4 fois de suite, en prenant soin de tout recouvrir sans rien abîmer, avec des sépultures richement dotées. Les Conquistadors ont été jusqu'à détourner le cours de la rivière afin de creuser plus facilement et récupérer l'or des tombes. Le pillage était presque industrialisé... Heureusement, le site est grand et tout n'a pas été totalement détruit. On retrouve aujourd'hui des fresques et des motifs colorés magnifiques sur les murs d'enceinte. Là encore, pas d'écriture. Mais les motifs et la céramique retrouvée sur place laissent penser que ce temple servait en particulier pour des sacrifices humains.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!
Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Enfin, un peu plus tard, une autre culture, les Chimus, ont installé la capitale de leur empire à quelques kilomètres d'ici. La ville, Chan-Chan, classée à l'UNESCO, est immense et en cours de restauration. Il y aurait 9 temples-sépulture, un pour chaque roi enterré ici avec ses concubines et sa suite... Les motifs (poissons, pélicans, loups de mer) seraient liés au culte de l'eau et de la mer.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!
Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Trujillo nous aura également permis de nous reposer, de discuter un peu avec Lucho, même s'il était toujours très pris. On aurait pu rester plus longtemps, mais encore une fois, l'Equateur nous appelle. On quitte la casa en remerciant Lucho!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Jean-Baptiste, le cyclo franco-canadien/garde de choc, nous accompagne vers le nord, sur près de 50km! On le quitte en fin de journée. Il retourne sur Trujillo en bus et il est temps pour nous de trouver un bivouac.

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

La suite n'est pas mémorable : la route est toujours très loin de l'océan, les paysages sont souvent désertiques et la bande sur le côté est en mauvais état, mais on n'a pas trop le choix vu le trafic de la panaméricaine...

Alors, dès que l'occasion se présente, on bifurque. On prend une petite route asphaltée qui mène à la côte. On nous avait dit au croisement qu'un chemin continuait ensuite en bord de mer mais il semble que ce chemin soit maintenant recouvert de sable et de dunes sur une bonne distance... on se trouve un bivouac sur la plage et on verra demain si on a le courage de pousser...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le lendemain matin, on est dans le brouillard complet. Et pendant notre petit déjeuner, on entend des motos passer pas très loin de nous. Mais pas sur le chemin ensablé. Sur la plage! Après vérification de la dureté du sol, on se lance aussi. Nous qui regrettions de ne pas longer la côte, cette fois on fait des écarts pour éviter les vagues!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Finalement, c'est un peu l'autoroute ici. Comme le chemin est impraticable, les motos-tricycles et les motos passent par là. Et on croise également beaucoup de pêcheurs, avec des barques en roseaux. Sur le lac Titicaca, on continue d'en construire pour le folklore. Ici, ils les utilisent toujours pour la pêche!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Nous faisons étape à Chiclayo, mais pas vraiment pour le plaisir : le trafic de cette ville de 500 000 habitants est infernal, les milliers de taxi roulent n'importe comment et klaxonnent dans tous les sens. Pour rajouter à la cacophonie, des policiers sont postés aux carrefours et utilisent en continu leur sifflet pour indiquer que le feu est vert et qu'il faut avancer ou que c'est rouge et qu'il faut s'arrêter...

Ah si on avait pu éviter cette pause, ça aurait été agréable pour nos oreilles... Mais nous avons 2 choses à faire ici.

Tout d'abord, nous prenons un combi (chouette...) pour Lambayeque à quelques kilomètres de là pour visiter le musée présentant les trésors trouvés dans une tombe d'un seigneur Moche ("motché" on vous a dit!). Les pièces sont magnifiques, on trouve des colliers en or, des parures en cuivre, des tissus, des sceptres, de la poterie... Une telle concentration de richesse est impressionnante. Et surtout, la tombe a été découverte récemment, en 1987, et a permis de mieux comprendre la culture Moche, de faire le lien avec toutes les poteries retrouvées sur les autres sites, comme aux huacas de Trujillo que nous avions visitées précédemment.

Cette dernière visite nous confirme la réelle richesse culturelle du Pérou, bien au-delà des Incas. Alors que ceux-ci n'ont régné que 100 ans (construisant tout de même un empire immense et très puissant), on a découvert les cultures précédentes (Paracas, Chavin, Nazca, Moche, Chimus et de nombreuses autres), certaines ayant commencé il y a 3000 ans, ayant duré plusieurs siècles ou ayant construit des systèmes irriguant une surface plus grande qu'on ne le fait aujourd'hui, avec des croyances et des rituels dont on trouve des traces un peu partout. Mais les connaissances sur ces cultures sont récoltées au compte-goute, en croisant les différentes recherches étant donné qu'il n'y a aucune trace écrite. Finalement, la renommée des Incas est due au fait que les Espagnols sont arrivés au moment de leur apogée. Mais leur empire s'est construit grâce à la domination ou l'assimilation d'autres cultures déjà organisées. Décidément, le Pérou nous a réservé de belles surprises!

La deuxième chose que nous avons à faire à Chiclayo : prendre un bus pour remonter quasiment jusqu'à la frontière équatorienne! C'est normalement la dernière fois que nous prenons le bus AVEC nos vélos...

Le trajet se fait sans encombres jusqu'à Tumbes, non loin de la frontière, même si on ne dort pas très bien. On enchaîne aussitôt, direction Puerto Pizarro sur la côte. Nous prenons un petit bateau et découvrons les mangroves peuplées de milliers d'oiseaux : frégates, pélicans, cormorans...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le tour se termine sur une petite île où nous profitons de la plage pour se baigner dans une eau enfin chaude et, après un repas de poissons, nous nous reposons dans les hamacs à disposition dans le restaurant!

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, nous reprenons la route. Mais avec une destination enfin à notre portée : l'Equateur! Eh oui, nous en parlions depuis plusieurs semaines, et le 22 décembre, nous traversons la frontière, au milieu d'une foule équatorienne venue profiter des prix bas péruviens. D'ailleurs, il est difficile d'avancer en vélo là-dedans...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Nous commençons à prendre nos marques dans ce nouveau pays. Il y a beaucoup moins de klaxon, il fait chaud le matin, très chaud la journée, trop chaud la nuit, les conducteurs ont l'air un peu plus respectueux des cyclistes, mais on ne comprend pas tout... Comme au Chili, les gens parlent très vite, il va falloir qu'on se réhabitue!

Et déjà les fêtes de Noël approchent. Comme nous nous en doutions, nous passons le réveillon de Noël en bivouac, mais amélioré : nous sommes en fait à l'entrée d'un parc national, il y a des bancs, des tables et de l'eau à disposition. Il y a même une colonie de singes hurleurs, mais nous ne les verrons pas d'assez près pour prendre de belles photos. Seul bémol : la région est infestée de moustiques qui nous assaillent dès qu'on ose sortir de la moustiquaire...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Comme tout réveillon en France, on se fait un repas exceptionnel (en tout cas par rapport à nos standards de bivouac...) : poulet à la bière, salade de fruits maison, pannetone, chocolats de noël! Et le lendemain matin, nous découvrons que le Père Noël est passé et nous a laissé 2 Kinders Surprise. Bon, les toupies volantes ne fonctionnent pas très bien, on va les mettre sur E-Bay prochainement, si vous êtes intéressés...

Chavin (Pérou) - Guayaquil (Equateur) - 1116 km - On a tout essayé!

Le 25 décembre, nous arrivons enfin à Guayaquil. Le ventilateur dans la chambre de l'hotel n'est pas de trop. Il va falloir qu'on se repose pour accueillir comme il se doit Fanny et Caro! On va silloner le pays 3 semaines ensemble, sans les vélos. De vraies vacances quoi. Et pour bien commencer l'année, on prend l'avion pour les Galapagos (moral en hausse...). Un truc de dingue. Tout simplement.

Pour ceux qui auraient encore un peu de temps après ce long récit d'étape, vous pouvez consulter l'album complet au lien suivant :

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Ecuador Peru
commenter cet article

commentaires

Yan 21/05/2014 01:25

Bravo. Du rêve. Yan.

JP 27/12/2013 18:56

bonne fin d'année à vous ! bon vol aux filles !
A l'année prochaine, bande veinards ! Les Galapagos !
bisous gros
de Jp Aurélie, Adèle et Camille

Roues Libres 16/01/2014 19:35

Tres bonne annee a vous. Normalement, le pere noel equatorien, toujours un peu en retard ici (oui, il est equatorien), vous a ramene un petit cadeau qui devrait arriver chez vous avec Fanny et Caro! Eh oui, elles repartent deja...

K-ro 27/12/2013 06:43

Des bisous en direct de l'aéroport CDG! Je lis votre blog en attendant l'embarquement. A très très bientôt :-)

Roues Libres 16/01/2014 19:33

Bon, je ne sais pas si ca sert de repondre maintenant a ce commentaire... Mais, au moins tu pourras le lire a l aeroport au retour... Oui, deja la fin de 3 semaines de vacances juste incroyables! On va reprendre notre train-train (ou velo-velo...) en essayant d aller jusqu en Guyane.

Merci pour cette parenthese enchantee!!!

Maman 26/12/2013 23:28

Courageux les garçons, vous nous faites découvrir des merveilles. Bon moral pour vous préparer un réveillon, oh les gourmands. Le papa noël est passé dans votre bivouac, c'est bien vous avez été sage. Bisous

Roues Libres 16/01/2014 19:31

Le reveillon de noel n a pas ete a la hauteur de c e qu on aurait pu avoir en France... On se rattrapera l annee prochaine!

En revanche, pour le reveillon du nouvel an, on a ete gate : foie gras et champagne ramenes par Fanny et Caro!

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate