Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 22:47

Nous sommes contents de traverser enfin la frontière (sans problème) et de laisser la petite histoire de Copacabana derrière nous. C'est une page qui se tourne et un nouveau pays à appréhender!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au PérouCopacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Premières différences avec la Bolivie


Nous continuons de longer le lac Titicaca. Et nous sommes surpris par le peu de différences par rapport à la Bolivie. Tout d'abord, le paysage reste le même : aux abords du lac, tout est cultivé, il y a peu de villages mais des maisons un peu partout. Ensuite, les gens sont habillés pareils, en particulier les femmes avec leur chapeau melon, leurs vêtements colorés et leurs tresses. Le klaxon est toujours aussi utilisé, les chiens aboient autant, mais sont un peu plus agressifs.

Mais il y a tout de même des petits détails qui nous rappellent que nous avons changé de pays. Nous croisons dès la frontière de nombreux motos-tricycles, qui servent de taxis. On en trouve surtout dans les grandes villes, ou pour relier les villages peu éloignés. On n'a pas encore essayé...

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Ensuite, sur la route, on trouve beaucoup plus de voitures personnelles, et surtout les vans collectifs semblent neufs et puissants pour la plupart. Le niveau de vie semble plus élevé ici.

Sillustani, tombeaux grandioses


Nous passons tout d'abord près du temple de la fertilité. Grande classe, comme d'habitude, on n'évite pas la photo que tout le monde doit faire (pas pour les enfants!). Notre route nous mène ensuite à Puno, d'où il est possible d'aller visiter les îles flottantes construites en roseaux sur le lac Titicaca. Mais les récits qu'on nous en a fait, le côté très touristique et trop cadré nous en dissuadent. C'est dommage, ça avait l'air quand même impressionnant. Mais la ville est plutôt jolie, animée (encore une procession religieuse...), touristique et nous visitons le musée où sont présentés les magnifiques pièces retrouvées à Sillustani, à quelques kilomètres d'ici. C'est décidé, nous ferons le détour!

Le lendemain, après avoir laissé les vélos au croisement et fini le trajet en taxi collectif, nous arrivons sur le site de Sillustani. C'est un ensemble de tombeaux, sur la presqu'île d'un lac. A l'époque préhispanique, les riches se faisaient enterrer ici, certains avec leurs domestiques (!!), dans ce lieu paisible.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Changement de plans


La route se poursuit tranquillement, voire trop tranquillement : il y a peu de trafic, c'est plutôt sympa mais... nous apprenons qu'à la ville suivante, Juliaca, il y a une grève générale de 3 jours! L'entrée de la ville est bloquée, aucune voiture/camion/bus ne peut passer, le sol est jonché de cailloux et de débris de verre. D'ailleurs, point positif, nos nouveaux pneux ont résisté à l'assaut, nous ne déplorons pour l'instant aucune crevaison. Pourvu que ça dure...

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Mais, l'inconvénient, c'est que nous avions prévu de passer la nuit à Juliaca, puis de prendre un bus pour faire l'aller-retour pour visiter Arequipa, au sud. Mais la ville est complètement bloquée, aucun bus ne peut sortir du terminal et tous les magasins sont fermés. C'est une sorte de ville fantôme, dont les rues sont transformées en terrain de volley, en promenade et en lieu de rencontre avec les voisins.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Nous ne pouvons pas rester 3 jours à attendre la fin de la grève. Mais par acquis de conscience, nous allons vers la sortie de la ville en direction d'Arequipa. Ici, nous trouvons des camionettes et des bus qui partent vers là-bas! Finalement, nous changeons nos plans, nous partons le soir-même pour Arequipa, avec les vélos sur le toit. Pas simple, mais ça passe.

Petite parenthèse (Yeepa!!)


Depuis La Paz, nous avons un peu plus préparé notre trajet. Jusqu'en Equateur exactement. Et si nous prenons le bus, c'est que nous n'avons plus beaucoup de temps. Un autre compte à rebours a commencé : Fanny et Caro, 2 de nos amies, vont nous rejoindre à Guayaquil en Equateur fin décembre! Nous devons donc y être pour cette date et ne pas faire trop de détours à vélo d'ici là. Et, franchement, ça nous rend un peu euphorique de revoir des personnes connues, ça fait plus d'un an que nous voyageons "seuls" en Amérique du Sud... Merci les filles!!!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au PérouCopacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Aréquipa


Le trajet de 3h en camionette est très rapide, le chauffeur roule à fond, on double tout le monde, même si à cause de la grève il y a peu de trafic. Nous passons de 3800m près du lac Titicaca à 2500m, dans une vallée entourée de montagnes et de volcans. Nous arrivons à Aréquipa de nuit, une ville tentaculaire de près d'un million d'habitants et finissons le trajet depuis le terminal en vélo jusqu'à un hotel près du centre ville.

Le changement de plan et le trajet un peu stressant en valaient le coup : le centre d'Aréquipa est magnifiquement conservé. En particulier, l'immense couvent Santa Catalina, que nous visitons pendant 2 heures. Ce lieu coupé de la vie citadine avait recréé à l'intérieur une petite ville, avec maisons individuelles pour les soeurs, cuisines privées, rues et places ombragées. C'est un lieu hors du temps, sorte de Pompéï religieux, dont les couleurs et les bâtiments nous enchantent à chaque détour.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au PérouCopacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au PérouCopacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

La ville est classée au patrimoine mondial de l'Unesco, et de nombreux bâtiments attirent l'oeil au coin d'une rue, en particulier grâce à la pierre de lave blanche, immaculée.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou
Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

La ville est entourée de volcans, qui étaient considérés comme des passerelles vers les dieux par les Incas. Des momies d'humains sacrifiés ont d'ailleurs été retrouvées au sommet du volcan Ampato, à plus de 6000m d'altitude. Malgré une pratique considérée comme barbare aujourd'hui, le musée qui leur est consacré nous plonge dans le rituel du sacrifice inca, qui était sensé apporter prospérité, fertilité et abondance. Une autre facette des incas, pas forcément la meilleure, mais qui nous en apprend plus sur leurs croyances.

Cette petite escapade à Aréquipa valait vraiment le détour. Et, après avoir étudier les différentes possibilités, nous décidons de ne pas retourner à Juliaca, mais de couper directement vers Cusco à travers les montagnes. Bon, on triche un peu, nous partons tout d'abord vers Chivay en bus, avec les vélos dans la soute, pour aller faire une...

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Randonnée dans le canyon de Colca


Après une courte nuit à Chivay, nous partons en bus vers le canyon à 4h du matin. Pourquoi si tôt? Parce que les condors prennent leur envol au lever du soleil et nous pouvons en voir une dizaine planer le long des falaises!

Ensuite, nous partons à pied vers le canyon, qui ressemble plus à une grande vallée. Après une descente éprouvante de 1 300m au fond du canyon, nous nous baladons à travers les villages profitant du climat favorable de la vallée.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Certains de ces villages ne sont pas reliés à la route, c'est donc à dos de mule que tout est transporté. Nous bivouaquons sur un petit plateau, seuls au milieu des paysages grandioses. Malheureusement, le lendemain, il nous faut remonter, plus de 1000m de dénivelé.

Huggy les bons tuyaux


Cette fois, la pause est vraiment terminée. Après Aréquipa et la randonnée, nous reprenons enfin nos vélos. On sait que le trajet ne va pas être simple, nous allons devoir monter à plus de 4000m, et il n'y a pas beaucoup de village sur la route. Alors, nous avons fait nos provisions à Aréquipa, que nous complétons à Chivay. Nous sommes prêts!

La première partie est relativement simple : malgré le temps menaçant, le vent est favorable et nous roulons sur de l'asphalte. Ensuite, ça se corse : il nous faut continuer sur une piste. Mais en demandant confirmation du chemin, on nous conseille de prendre une autre route, plus empruntée et donc mieux entretenue. Comme nous n'avons pas préparé ce trajet, nous ne connaissons pas exactement les distances, ni le dénivelé. On suit tout de même ces conseils...

Le début de la piste est plutôt agréable, les montagnes sont sculptées et on monte tranquillement dans la vallée.

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Puis on bifurque vers notre première difficulté : un col à plus de 4 700m, que nous passerons rapidement à cause de la pluie/grèle et du froid!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou
Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

La redescente sur une piste boueuse est sportive. Heureusement, nous maîtrisons les glissades. En revanche, en bas, toute la transmission est couverte de boue, il nous faudra 2 séances de nettoyage complet pour en venir à bout!

Le temps redevient clément. On croise des alpagas (plus touffus) à côté de lamas.

On profite des paysages et la nouvelle côte nous offre de beaux points de vue. Une ville apparaît en contrebas, mais pas sur la route principale. Nous avons besoin d'eau, et n'avons pas le courage de faire l'aller-retour.
"Il y a un village plus loin où nous pouvons récupérer de l'eau?"
"Oui, à 10 km, c'est de la descente pure."
Finalement, il faudra 30 km, en passant un col à 4 800m, avant d'arriver dans un village semi-abandonné où il n'y a pas d'eau courante mais une rivière à disposition... Allez, on ne fait pas les fines bouches!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Notre route passe par Yauri/Espinar (on ne sait pas, les gens non plus, quel nom officiel a la ville...), grande ville dopée par la mine de cuivre toute proche. Avant d'y arriver, nous croisons 2 jeunes à qui nous demandons de l'eau. Ils nous disent que nous ne sommes qu'à 13 km de la ville, et que, plutôt que de suivre la route principale qui grimpe sur une grande colline, on peut suivre la petite route qui descend la vallée. Ils avaient au moins raison sur un point : en suivant la vallée, c'est plus facile. Mais, il nous faudra rouler 30 km pour y arriver... Décidément, les Péruviens ont du mal à donner des renseignements fiables!

En route vers Cusco


La pause à Yauri est courte, une seule nuit dans un hôtel avec douche chaude (le luxe!), et nous reprenons la route. Elle est presque asphaltée jusqu'à la route principale qui mène a Cusco, et surtout c'est de la bonne descente!

Nous ne sommes plus qu'à 120km de Cusco, et nous nous arrêtons dans l'un des nombreux sites incas que nous aurons l'occasion de visiter dans les jours à venir : Raqchi, avec son impressionnant vestige du temple de Viracocha. Les touristes sont déversés par cars entiers, on sent l'influence touristique de Cusco. Heureusement, nous arrivons tôt et pouvons profiter du lieu avec peu de monde au début. Nous nous baladons dans les vestiges d'entrepôts où les denrées excédentaires étaient stockées en prévision de périodes moins fastes. A côté se dresse les ruines d'un temple, dont le mur central mesure plus de 12m!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Enfin, nous visitons plusieurs villages, dont la magnifique église de Andahuaylillas, peinte du mur au plafond. Malheureusement, interdiction de prendre des photos à l'intérieur. Seule consolation : la façade qui donne une petite idée des fresques intérieures :

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Ces visites nous laissent entrevoir la suite de notre séjour à Cusco : les ruines incas sont nombreuses, certaines bien conservées, mais aux "heures de pointe", on pourrait se croire à Disneyland, avec plein de touristes étrangers et les marchands d'artisanat à tous les coins de rue... Ça va nous changer de notre solitude montagnarde des jours précédents!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Premières impressions du Pérou


En quelques jours, nous avons déjà traversé des régions différentes et pris nos marques au Pérou. Côté culinaire, on retrouve les grosses coupes de fruits frais dans les marché, et ça, c'est bien (mais juste en face des stands des abats...). On a testé l'Inka Cola (de la Coca-Cola Company!), ça ressemble à du guarana, à oublier. Il y a aussi le pain, avec une tête en terre cuite dedans, genre bonhomme de pain de d'épice. C'est la spécialité du moment (pour la Toussaint?).

On nous avait dit que, comme en Bolivie, on ne trouvait que du poulet et du riz à manger. Mais, encore une fois, les restaurants sont nombreux, pas cher, et on peut manger de tout! D'ailleurs, juste avant d'arriver à Cusco, on a pu tester le cochon d'inde... ça ressemble à du lapin et c'est surtout excellent grillé au four!

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Côté bivouac, grosse surprise : il faut éplucher le plastique des saucisses-knacki (on s'est fait avoir une fois, pas deux...)

Copacabana (Bol.) - Cusco (Pérou) - 623 km en vélo + 430 km en bus - Premiers kilomètres au Pérou

Les Péruviens sont curieux de notre voyage, on vient souvent nous parler. En revanche, leurs conseils et leurs indications ne sont pas toujours exacts. Et, nouveauté, on nous interpelle souvent comme "gringos", terme plutôt péjoratif pour désigner les étrangers. Alors, forcément, ça donne pas trop envie de parler... Ajoutez à cela les propriétaires de chiens qui regardent leurs champions nous courser, les crocs sortis, sans rien dire, et ça ne redore pas leur blason. Allez, on va dire que pour la suite du voyage, nos premières impressions vont être contredites!

L'album complet est disponible au lien suivant :

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Peru
commenter cet article

commentaires

Elise et Manu 06/11/2013 14:21

Passé Cuzco, les Péruviens sont charmants, vous allez voir ! Pour les chiens, pas de panique, c'est une question d'habitude... Nous aussi on apprécie de vous lire !

Roues Libres 17/11/2013 18:10

On espere que vous avez raison... en meme temps, on prend quelques conseils sur votre blog pour la suite de notre trajet! On s approche de la cote et on va enfin pouvoir se reposer! Enfin... avant, il faut franchir la cordilliere une derniere fois, pour passer cote pacifique :-s

AJfamily 04/11/2013 13:40

ca tente vraiment pas le cochon d'inde, même grillé et en photo, on dirait que les pattes bougent encore ..
Vous avez vraiment un rythme d'enfer, et très peu de repos... attention l'organisation va bientôt laisser à désirer :o

Roues Libres 17/11/2013 18:09

Et pourtant c est tres bon! Finalement, c est un peu comme les cailles, c est comme du poulet, mais plus chiant a manger...

Et pour l instant, l organisation assure, mais ca sera sur place, apres noel, ou ca va laisser a desirer :-)

Nolive 04/11/2013 10:22

Le Pérou !!! Mine de rien ca avance votre périple !
Par contre ca promet quelques belles étapes le Pérou ...

Roues Libres 17/11/2013 18:07

Il y a de belles etapes, du debivelle comme on n en avait pas encore fait et ca va continue comme ca jusque sur la cote... apres, repos :-)

Sami et Vincent 03/11/2013 01:21

Excellent, on adore vraiment vous lire.

Puis surtout, vos premiers commentaires, sont les même que nous à notre arrivé au Pérou (et nous on a testé les moto-tricycle, excellent :) )

A bientôt, peut être ?

Roues Libres 17/11/2013 18:06

Toujours pas de tricycle pour nous...

On suit votre blog aussi et on espere que vous avez apprecie Arequipa et le canon de colca en famille!!

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate