Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 01:03

Deux mois pour parcourir ce fabuleux pays, c'était court. Mais la Bolivie réserve de belles surprises: une diversité de paysage, des habitants authentiques et un patrimoine varié. 1998 km de vélo, vraiment nous sommes enchantés! Petit retour en arrière avec ce bilan et quelques vidéos inédites.

Bilan Bolivie


Des paysages d'une diversité incroyable

Parcourir la Bolivie c'est voir se succéder des paysages incroyables: montagnes colorées, salar immaculé, vallées verdoyantes et l'altiplano. Forcément quand on pense à la Bolivie on s'imagine des hautes montagnes, des lamas et des femmes portant des vêtements colorés. C'est tout à fait vrai, mais c'est ignorer l'autre facette de sa géographie: la partie amazonienne. Notre parcours a surtout constitué à suivre la Cordilière, oscillant entre 4800m et 1500m d'altitude, avec une petite escapade dans les Yungas. Au moins, on a évité les moustiques!

Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie
Bilan Bolivie



Rouler sur le Salar restera une expérience unique. Ce lieu dégage quelque chose de magique. Parfois ce fut difficile, mais les beautés de la nature nous ont aidées a surmonter les épreuves. La randonnée vers les Yungas fut également une belle découverte et un avant goût de la profusion végétale. Enfin le lac Titicaca dégage une grande sérénité.

Patrimoines

Au-delà des paysages incroyables, le pays offre un patrimoine architectural varié. Les villes coloniales de Sucre et Potosi conservent des édifices d'une incroyable richesse. Parfois sur le parcours on a pu découvrir des ruines des civilisations précolombiennes, tels des chemins ou le temple sur l'île du soleil. Seul regret nous n'avons pas pu aller à Tiwanaku à cause d'un bloquéo. Enfin les églises jésuites vers la forêt amazonienne avaient également l'air remarquables. Ça sera pour une autre fois!

Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie
Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie
Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie

Les beaux Boliviens

Pour la première fois du voyage nous avons rencontré des personnes qui ont su/pu garder une culture fortement marquée. En effet jusqu'à présent, à part quelques lieux, la population était à dominante européenne. En Bolivie la culture indigène est très présente. Nous avons pu voir des traditions, des vêtements magnifiques, des défilés et des coutumes importantes. Oui les Boliviens sont très festifs, ils aiment la fête.

Bilan Bolivie
Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie
Bilan BolivieBilan Bolivie

Plusieurs fois nous sommes arrivés dans des villes où la musique, la danse étaient présents.


Comme souvent avec les vélos nous ne passons pas inaperçus. Les Boliviens étaient curieux et voulaient savoir ce que nous faisions ici. Beucoup de conversations interressantes et parfois trop rapides. Mais ça nous a permis de mieux connaître les gens. Bon de rares fois il nous manquait des notions de Quechua et Aymara!

Dormir en Bolivie

Bilan Bolivie

Au cours de notre présence dans le pays nous avons profité du niveau de vie plus bas en allant plus souvent à l'hôtel. 23 nuits à l'hotel c'est plus que d'habitude. Mais quand on sait qu'on a payé entre 2€ à 5€ la nuit par personne pourquoi ne pas en profiter. Bon parfois il fallait pas être regardant sur la propreté. L'autre probleme, c'est que certains hôtels dans les petites villes n'ouvrent qu'en fin de journée, ce qui n'était pas toujours pratique pour nous.

Nous avons beaucoup moins sollicité les réseaux Couchsurfing ou Warmshowers. D'une part il y a beaucoup moins de gens connectés et nous avions moins la patience de demander. Mais grâce à facebook on a pu rencontrer des Boliviens et se faire héberger à Cochabamba. Enfin la Casa de ciclista de La Paz fut un lieu incroyable pour rencontrer d'autres cyclos.


Nous avons bivouaqué 23 fois. Souvent dans des paysages incroyables et parfois dans des endroits pas trop cachés car il y a des zones très peuplées.

Bilan Bolivie
Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie

Manger en Bolivie

Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie

A part quelques petits villages où on ne trouve que des crakers et du coca, la Bolivie a su rassasier nos estomacs gourmands après une étape de vélo. Quelle richesse dans les marchés! Fromage, viande, fruits, soupes, légumes. Vraiment on s'est fait plaisir.


Enfin les petits restos proposent différents plats pour une poignée de bolivianos. On peut manger partout, au péage, au coin de la rue. Seul regret, Bibou n'a pas mangé dans une brouette,mais il s est au moins occupé des chèvres!

Quels regards sur la Société?

Il y a deux ans, lorsqu'on préparait le voyage, on faisait tout le temps la même blague. En effet dès qu'on économisait de l'argent on disait quon passerait plus de temps en Bolivie. 1 € d'économisé, c'était un jour de plus dans le pays. Finalement même si on est resté que 2 mois il est vrai que la vie n'y est pas chère pour nous.
Le pays est le plus pauvre du continent, mais nous nous attendions à voir et vivre la pauvreté. Mais ce n'est pas le cas, à part peut être dans les banlieues des grandes villes. Les gens sont dignes et même si ils n'ont pas grand choses, ils mangent à leur faim et paraissent très heureux.

Bilan Bolivie



Au fur et à mesure nous avons vraiment acquis la conviction que le pays tournait grâce à ses femmes. Elles sont partout. Ce sont elles qui portent le tas de bois sur le dos pour chauffer la maison. Ce sont elles qui avec le bébé dans le dos vendent à manger au coin de la rue. Ce sont encore elles qui gardent les moutons dans les champs. Ce sont elles qui soutiennent leur mari bourré dans la rue. Elles qui vendent et cuisinent dans les marchés. Où sont les hommes? On ne sait pas vraiment... Alors on vous tire notre chapeau Mesdames les Boliviennes! (Surtout que vous en avez de beaux petits chapeaux melons). Oui nous avons traversé une société machiste, mais qui tourne grâce aux femmes. Alors quand on voit comment elles apparaisent à la TV ou dans les bars c'est plutôt dégradant mais beaucoup plus sexiste que celle-ci:



Bolivie - Ce qui va nous manquer

- Les paysages sublimes
- La culture andine
- Les habitants authentiques et leur vêtement coloré
- Les enfants souriants au bord des routes
- Les marchés et les foires
- Les petits restos et les grosses coupes de fruits
- Des routes plutôt tranquilles si on montre pas son majeur

Bilan Bolivie



Bolivie - Ce qui ne va surtout pas nous manquer

- Internet lent, parce que tout le monde est sur Facebook
- Les hôtels qui ouvrent qu'à partir du soir
- Les mouches qui sucent le sang dans les Yungas
- Le vent
- Les bloquéos lorsqu'on veut prendre le bus
- La Maltin (bière sans alcool)
- Des lieux trop touristiques et d'autres sans infos
- La Poste et la Police

Bilan Bolivie

Et notre parcours en Bolivie n'aurait pas eu la même saveur sans toutes les personnes que nous y avons rencontrées, soit les habitants, soit les voyageurs (un nombre incroyable de cyclos!).

Merci beaucoup: Carlos le Colombien tout blanc, Aurora et ses chèvres, les Colombiennes pour l'eau, Dave Irlandais cyclo, le mec de la Radio, les cyclos Allemands, Raul et Marta, les anglais à vélo, la mama Bolivienne qui voulait monter sur notre porte-bagage, les gens du bloqueo, le papy qui vend du pétrole, Chrystelle et le Japonais en vélo, le mec dans le bus qui nous apprend un peu le Quechua, les gens qui nous offrent soit des legumes ou de la bière, le camioneur en panne qui s'inquiète pour la rotule de Tétéf, Luis et sa famille, Guisbert, le Sergent Guzman et Lydia ainsi que les volantaires du poste de secours de Cochabamba, les deux Allemands à vélo, les cyclos qui arrivent de la Paz, les cyclos présents à la casa: Wojtek, Ali, Glen, Julian, Marion, Mathias, Stéphanie, Manu, Elise, les Belges (Vincent, Samy et Stéphanie), Adrian, Cristian et Luiza pour l'accueil et l'incroyable lieu de vie au coeur de la Paz, Evelyne pour la reception des pneux, Paulino Esteban, l'anglais et l'australienne à vélo, l'Ambassade de France et l'avocat conseil, Cathy et Greg les motards, Julien et Ignaci qui ont galérés comme nous pour rentrer de l'isla del Sol, Mica le cyclo Argentin.

Bilan BolivieBilan Bolivie
Bilan BolivieBilan BolivieBilan Bolivie
Bilan BolivieBilan Bolivie

Pour voir l´ensemble des vidéos :

Partager cet article

Repost 0
Published by Roues Libres - dans Récit de voyage Bolivia
commenter cet article

commentaires

Elyane 07/11/2013 17:55

Toujours aussi intéressant de voir les photos, et bravo pour les textes, on y est presque !!
ici au coin du feu...... et oui, c'est déjà presque l'hiver.
Bizz à vous deux.
Elyane

Roues Libres 17/11/2013 18:04

Encore une fois, c est l inverse, on s enfonce vers la chaleur, et en plus on va retrouver la mer et peut etre la baignade!

Nolive 28/10/2013 16:11

1998 => Un très grand cru !!! Victoire en coupe du monde, 18 ans, le permis de conduire ... Grands souvenirs !

Bravo aux boliviens qui ont réussi là ou on a échoué : les femmes travaillent et les hommes picolent ! Quel échec de la civilisation européenne ! Ici à peine elles accouchent il leur faut 6 mois pour s'en remettre ! Meme apres elles controlent nos sorties au bar et nous refusent l'abonnement à Canal + parce que "ya tous les soirs du foot" !!!!! C'est l'enfer !

Bon merci pour l'info , je pars m'installer en Bolivie !
:-)

Bises

Roues Libres 03/11/2013 00:53

Cool tu pars en Bolivie? Ça nous fera une occasion de revenir dans ce beau pays.

En 98, t´as eu 18ans? On pensait pas que t´étais déjà un papinou... En même temps si t´aimes perdre ton temps en pantoufle devant Canal un samedi soir... euh un soir de foot c´est toi qui voit... Pourquoi tu prends pas un abonnement au Parc des Princes? ... Ahahahah

En tout cas en Bolivie évite de dire "Puteborgne, con d´ail, c´est un scandale, chibre, Alibofis, Fiffre, etc..."** Ils seraient capable de te garder en tôle plus d´une heure...

A+ Le cacou marseillais qui vit à Vincennes... c´est moche :P

AJFamily 28/10/2013 11:35

c tout beau, tout coloré. vive les femmes et non à leur exploitation et dégradation.
bizous les cyclos

Roues Libres 03/11/2013 00:44

Enfin une féministe avec nous!!!

JP 26/10/2013 23:49

Toujours excellent de vous suivre !
Par contre, je confirme que Stéphane est bien plus mal élevé que moi. Je pense même que le geste déplacé méritait au moins une semaine de cabane.
Je n'ai jamais utilisé mon majeur à l'encontre des automobilistes ! Enfin comme le dit Nolive, il vaut mieux montrer ses fesses (c'est moins vulgaire), et je sais de quoi je parle !

Sérieusement, merci de faire attention sur la route et de ne pas vouloir faire justice vous même ! Vous n'êtes pas à l'abri d'un taré qui vous place un bon coup de boule ou un coup de chevrotine dans le derrière.

Bonne route et prenez soin de vous, bisous du Grand Frère

Roues Libres 03/11/2013 00:34

Mon cher Grand frère, nous te remercions pour tes conseils éclairés. Il est vrai que ton popotin est bien plus réputé que ton majeur... Mais mon doigt était ma seule arme de défense et généralement les automobilistes poursuivent leur chemin. Cette fois il s´est arrêté et au moins même si on s´est pas compris on a pu s´expliquer.

Après quand e me suis retrouvé dans la cellule parceque "j´étais mal élevé", je me suis dit que c´était injuste, puisque c´est la faute de mes parents. Oui c´est JP & Annick qui auraient dû aller au trou!!!

Mais bon mon frérot moi j´ai jamais été collé au collège et au lycée...

Bises

Denise et Jean-luc 26/10/2013 09:48

Merveilleux récapitulatif de votre séjour en Bolivie. Toujours aussi passionnant avec de belles photos. Apparemment toujours la forme (vos vélos aussi...!).
Bonne route à vous deux. Bisous.

Roues Libres 03/11/2013 00:27

Oui nous tenons la forme et il faut ça s´enchaîne beaucoup et très vite en ce moment, entre le vélo et les randonnées. Toujours autant de dénivellés, mais les paysages sont de si belles récompenses. Bon ça tire un peu dans les jambes parfois...

Les vélos vont bien, plus de crevaisons on croise les doigts. Juste le câble du changeur de Jérôme qui a lâché. Cést le 3eme du voyage, mais cette fois ça coince au niveau des gaines... Mais on arrive a poursuivre le voyage.

Bisous

Nolive13 26/10/2013 08:53

DEUZ

Roues Libres 03/11/2013 00:23

Super!!

Sami et Vincent 26/10/2013 01:55

Chouette bilan bien agréable à lire et tellement vrai !

On espère vous recroiser en route :)

La bise, les belges !

Roues Libres 03/11/2013 00:23

Merci, profitez du Pérou et à tout bientôt...

Stats

Nous sommes rentrés!

Daisypath Vacation tickers

Kilometrage Localisation
Au 04/09/2014 Au 04/09/2014
30 431km Cayenne

Où sommes-nous?

Nous contacter

   enveloppe

Catégories

Traduce / Translate